7 conseils pour faire face à la solitude durant la quarantaine

Suite à la mise en place de la quarantaine nous avons tous été forcé de changer nos habitudes. Le respect de cette décision ainsi que les nombreuses recommandations de santé vont sauver des vies, mais faire face à la solitude, être coupé de ses proches et de ses amis peut s’avérer stressant psychologiquement.

Certes, les premiers jours peuvent s’avérer assez stimulants, comme dans tout changement d’habitude, mais rapidement le contact social vient à nous manquer -cela fait parti de nos besoins primaires. On se dirige naturellement vers les réseaux sociaux pour compenser ce manque,  d’une part on se retrouve exposé à des centaines de conversations sur l’épidémie, ce qui contribue à alimenter chez nous un climat de psychose, d’autre part, au lieu d’avoir ce contact enrichissant que l’on peut ressentir habituellement par la présence de nos amis, on se retrouve à partager des blagues, à entretenir des dizaines de conversations sans véritable fond.

Tout cela n’est pas sans générer une certaine agitation mentale. Il me semble que depuis le début du confinement, les gens on tendance à se coucher plus tard et à avoir un sommeil de moins bonne qualité et malgré leur volonté à communiquer, se sentent en manque de quelque chose. L’apprentissage de la solitude heureuse ne se fait pas du jour au lendemain, c’est pourquoi dans cet article je vous livre 10 conseils concrets pour stimuler votre vie durant le confinement pour vous aider à rester épanouie durant cette période particulière.

1. Continuer à faire des rencontres

Utiliser les différentes applications pour faire des rencontres se trouve être une bonne idée pour amener de la nouveauté dans votre vie, pour une fois vous avez le temps de vous intéresser vraiment aux personnes que vous swipez et non plus utiliser ces applications comme un passe-temps diabolique.

Continuez à avoir des critères autres que la beaugossitude et filtrez rapidement les hommes qui ne sont là que pour avoir de l’attention (il ne feront pas d’effort pour vous aborder, à base de « Hey », « hello », « sava »). Mon conseil: ne pas chercher à remplir son téléphone de dizaines de contacts différents, mais privilégier la qualité de la conversation et une vraie progression dans la rencontre. Après avoir échangé un jour ou deux, proposez-lui un appel, puis si vous sentez que quelque chose se passe au téléphone, faites un vrai rendez-vous. Comment ? Vous pouvez vous organiser un facetime et pourquoi pas diner ensemble par caméra interposées!

2. Sport: tenez vous à une routine stricte

Nul ne sait exactement combien de temps nous allons rester cloitré chez nous, et durant tout ce temps notre activité physique diminue indéniablement (moins de marche notamment) tandis ce que notre appétit, lui, augmente. Travailler à un mètre de distance de son frigo n’est pas chose aisée 😬.

C’est le moment de travailler sa discipline, non pas en direction de l’assiette, mais pour la pratique physique. Fixez-vous un objectif de régularité (personnellement c’est un jour sur deux) et suivez votre avancement sur une feuille que vous garderez visible dans votre appartement. De nombreuses applications vous aiderons en proposant des séances à faire à domicile, que ce soit du yoga ou des séances sur le poids de corps. Vous pouvez aussi trouver un coach en ligne et vous inspirer de son contenu gratuit, ainsi, vous n’avez pas à réfléchir ce qui est pour certain déjà un pas vers la démotivation.

Quel rapport avec la solitude ? La pratique physique permet de faire circuler les énergies dans votre corps et va vous apporter un bienfait psychologique certain ainsi qu’un sommeil de plus grande qualité. C’est aussi l’occasion de couper complètement des réseaux et autres sources de distraction le temps de votre séance. Enfin, votre estime de vous s’en trouvera grandie d’une part car vous réussissez à suivre une discipline, d’autre part vous verrez les résultats sur votre corps. Bien sûr, si vous avez le moindre symptôme, le sport est évidemment à proscrire. 

3. Resserrer les liens avec vos voisins

Alors certes, on n’a pas le droit d’entrer en contact avec d’autres personnes physiquement, mais j’ai remarqué au sein même de mon immeuble une solidarité nouvelle se mettre doucement en place.

Quand quelqu’un part faire les courses, il le fait savoir en le hurlant dans la cours de l’immeuble et demande si quelqu’un a besoin de quelque chose. Les personnes qui sont malades et qui ne doivent pas se déplacer sont ravies. Je vois également que nous parlons de plus en plus à nos fenêtres, puisque nous passons de plus en plus de temps à nous y pencher. Ce contact sans risque est une excellente chose, il est beaucoup plus chaleureux qu’une conversation sur instagram, et cela permet de nous rassurer en sachant que l’on est vraiment entouré en cas de besoin urgent.

4. Etre plutôt que faire

Notre société valorise la productivité et la consommation…. FAIRE des choses! Aussi, beaucoup de femmes et d’hommes se sont oublié dans cette quête pour finir par se rendre compte que rien de tout cela ne les rendait véritablement heureux. FAIRE est aussi un échappatoire à nos propres émotions et nos problèmes, une façon de s’oublier soi-même.

Apprendre à ÊTRE n’est pas chose facile, et pourtant c’est une qualité qui va vous permettre de beaucoup mieux supporter le manque de proximité mais aussi qui va vous rendre maîtresse dans l’art d’aimer -cela reste l’objet de mon blog.

Plus on est entraîné à FAIRE, plus les progrès dans le domaine de l’ÊTRE risquent d’être lents et vont sembler frustrants. Transiter d’une énergie qui va chercher à conquérir à une énergie ou l’on ressent, on accueille et on rayonne est un procédé qui s’effectue graduellement et qui peut générer de la peur.

Profitez de l’isolement pour tenter de tendre vers cette énergie. La méditation peut aider évidemment, mais un moyen simple consiste à accepter de ne rien faire une heure ou deux. De ne pas troubler ce rien avec une quelconque consommation (alcool, cigarette, sucre) ou divertissement (film, lecture) de ne pas chercher à agiter l’environnement autour de soi dans l’espoir que celui-ci réagisse. Cela va sembler très perturbant et long au début, mais petit à petit, avec une pratique régulière vous allez sentir que cet exercice devient de plus en plus facile jusqu’à vous apporter un sentiment d’unité et d’harmonie.

5. Jouer entre adultes

Cela peut paraitre étonnant mais jouer de façon active est une excellente façon d’évacuer le stress et se reconnecter à soi. Celles qui ont des enfants n’ont pas besoin de chercher très loin des partenaires de jeux. Si vous êtes en couple, pourquoi ne pas vous intéresser aux jeux vidéos avec votre partenaire, ou votre crush en jouant en ligne, cela vous permettra de resserrer les liens tout en évacuant la pression, ce temps passé à jouer reste un temps d’investissement qualitatif dans votre relation, vous pouvez même vous défier et déterminer les enjeux pour le ou la gagnante.

Je sais que beaucoup de mes lectrices ne sont pas porté sur le jeu, mais sachez qu’il y a là un univers aussi riche et vaste que celui du cinéma, je vous invite à essayer différentes choses avant d’avouer que ce n’est pas pour vous. Bien sûr c’est aussi valable pour les jeux de société et les jeux de carte. C’est peut-être le moment d’apprendre à jouer au poker 😉

6. Apprendre

Quelle est la dernière chose que vous avez apprise pour vous-même et dont vous avez tiré du plaisir ? Que ce soit une compétence, une langue, une histoire, l’apprentissage est une manière de s’absorber, et si vous vous absorbez dans quelque chose qui vous intéresse profondément, vous allez rapidement perdre le fil du temps.

Apprendre va avoir un véritable impact dans votre vie car l’apprentissage vous permet ensuite d’explorer de nouvelles contrées, votre vie va changer. Exemple: apprendre sur une culture va vous faire voyager dans un pays différent, peut-être même allez-vous vous y installer. Apprendre une langue va vous permettre de rencontrer des gens avec qui vous n’auriez jamais pu communiquer.

Mon travail consiste à proposer du contenu concret à celles qui veulent apprendre sur les relations amoureuses et les hommes et chaque jour je reçois quelque chose de positif m’encourageant à continuer.

Si vous voulez apprendre vous êtes donc au bon endroit. Que ce soit au travers de mon livre, ou de mes formations en vidéo notamment celle-ci:

Il existe 3 autres formations facile d’accès que vous pourrez retrouver sur la page coaching. Pendant toute la durée du confinement utilisez le code « MAISON » en l’appliquant sur votre panier lors de la commande. Pour l’achat de plusieurs de mes formations il vous donne accès à une réduction de -20%.

7. Continuer à s’habiller pour soi

Mais quel étrange conseil, pour une fois que l’on est tranquille chez soi, pourquoi ne pas se lover dans des vêtements confortables? Après tout, personne ne nous voit ! Et quel rapport avec la gestion de la solitude ?

Les vêtements jouent un rôle essentiel sur notre état d’esprit. Le fait de changer de vêtements nous conditionne totalement. Quand vous mettez votre tailleur, vous devenez la commerciale de talent qui fait sauter toutes les objections. Quand vous rentrez chez vous et que vous vous débarrassez de vos vêtements de travail, vous pouvez enfin vous détendre. Quand vous enfilez de la lingerie, vous devenez subitement plus sensuelle, les gestes se font plus lents, plus assurés. Vous ne changez pas, mais le rituel de changement de tenue vous permet de switcher mentalement vers l’une ou l’autre des facettes de votre personnalité.

Une journée qui passe facilement c’est une journée rythmée, basée sur des échéances courtes. Vous habiller et vous déshabiller permet de marquer ces différent moments. Passer la journée dans la même tenue c’est la rendre interminable, de plus, vous devenez en quelque sorte « votre tenue », et je ne pense pas que vous ayez envie d’être en permanence la version de vous-même qui traîne et se prélasse.

J’espère que vous avez apprécié ces conseils. Restez chez vous, prenez soin de vous et des autres ❤️

CREDIT PHOTO Jacob Mejicanos

3Commentaires

  • Konte
    20 mars 2020

    Bonsoir Yann,
    J’ai bien aimé tes conseils en cette période de confinement. Comme toujours tu as su trouver les mots justes.

  • Bardet
    21 mars 2020

    Bonjour,
    Je suis en couple avec un homme formidable depuis 4 mois et tout ce passe bien grâce entre autre à certains de tes conseils et la force de nos sentiments forts et respectifs.. Donc merci !
    Le confinement stricts malheureusement nous sépare pour un temps encore indéterminé.
    Comment entretenir la flamme , désir, l’amour, la petillance quand les règles gouverntementales sont de plus en plus rigoureuses et en sachant que je suis une immunodéprimée.et que monsieur travaillent dans la grande distribution et donc très exposé.
    Notre amour peut il resister au temps et comment faire concrètement pour préserver notre couple encore tout débutant.

    Merci

    Laetitia

Laisser un commentaire