Comment faire durer la passion ?

La passion amoureuse n’est pas faite pour durer. OUPS, pardon j’ai démarré un peu fort, mais pas de panique, ça va s’arranger tu vas voir… Vouloir bâtir une relation longue sur la passion, c’est nier la réalité qui est qu’une relation passe par trois étapes successives :

  • Tout d’abord l’attirance, qui est l’état que l’on expérimente lors de la rencontre. On est bien, on est détente, pas encore fou-fou de l’autre, l’envie de se voir est belle et bien là mais on se contrôle, si ça devait s’arrêter là il n’y aurait pas mort de femme.
  • Au fil des rapprochements, cette attirance va se transformer en amour-passion, qui va durer pendant plusieurs mois (disons autour d’un an il n’y a pas durée précise). Durant cette période le cerveau secrète de  la phényléthylamine, de la dopamine et de l’occytocine, un cocktail chimique qui rend euphorique et encourage l’attachement. On ne peut pas perdurer dans l’extase et petit à petit le cerveau s’habitue à ces impulsions.
  • Ensuite vient l’attachement durable qui est le résultat d’une décision, celle de construire.

Le piège c’est de croire que la passion, cette véritable montagne Russe, cet amour chimiquement pur (comme l’appelle Albert Cohen dans Belle du Seigneur), cette période durant laquelle on est jamais fatigué et on énerve tout le monde, EST l’état normal de l’amour. Bien des gens s’y laissent prendre et se réveillent un jour à côté d’une personne pour réaliser qu’ils sont avec un partenaire avec lequel il va être difficile de construire quelque chose de beau et de concret. Il y a ceux également qui veulent à tout prix revivre cette phase, malheureusement c’est impossible, le seul moyen pour que votre cerveau produise à nouveau le cocktail magique su-cité est de rencontrer quelqu’un d’autre.
D’ailleurs vous l’aurez peut-être remarqué, si vous vous séparez d’un homme avec qui vous avez déjà vécu cette phase d’amour-passion, et que vous décidez de vous remettre ensemble, vous ne repassez pas par 10 mois de passion amoureuse. Les émotions reprennent le cours habituel des choses.

Il ne faut pas croire que la phase d’amour plus “raisonnable”, cet attachement plus profond mais aussi plus tranquille rime nécessairement avec ennui et routine ou encore reproche, plaintes ou charge mentale. Une relation est une chose qui se travaille, qui se nourrit et heureusement, bien des couples conservent la surprise, le jeu, une sexualité vibrante, cultivent le respect et éprouvent de l’admiration pour leur partenaire et continuent de progresser ensemble. Pour reprendre une célèbre phrase d’Albert Einstein, je dirais que:

Une relation c’est comme faire du vélo. Pour conserver un équilibre il faut rester en mouvement.

De même que le dentifrice, quand le tube de passion a été vidé, on ne peut le remplir à nouveau. La question qu’il faut se poser est plutôt, comment faire en sorte que ma relation continue à être excitante et enrichissante alors qu’on ne ressent plus la passion. C’est l’objet d’une grande partie de mon livre Comment mettre un homme dans sa poche.

Une des réponses à cette question est de ne jamais cesser de se surprendre l’un l’autre. La surprise est ce qui fait passer la vie de banale à extraordinaire, c’est ce qui rend votre relation unique, c’est ce qui fait de vous une personne irremplaçable. Pas besoin d’une occasion particulière, pas besoin que ce soit romantique et surtout pas besoin que ce soit cher, c’est le côté inattendu qui est intéressant. Si vous manquez d’idées, j’en donne quelques-unes dans mon livre, des choses simples qui ne demandent aucune préparation. Un conseil, car on m’a fait cette surprise un jour, si vous prévoyez de débarquer chez lui en sous-vêtement sous un trench, assurez-vous que ses collègues ne soient pas passé prendre le café sans prévenir.

Laisser un commentaire