Rencontrer un homme sur Internet : pourquoi c’est la honte

Il y a quelques années m’inscrire sur un site de rencontre était tout bonnement impensable. Moi, trouver quelqu’un sur Meetic, Happn ou Tinder ? Franchement, tout mais pas ça. Autant me demander d’aller hurler « JE SUIS DÉSESPÉRÉE » en culotte depuis mon balcon.

Des années plus tard, je dois admettre – résultat à l’appui – que ma vision du online dating était totalement à côté de la plaque et que cette honte était injustifiée. Je vous explique pourquoi cette réaction de rejet est naturelle et vous donne trois conseils pour la dépasser.

Une fausse croyance ancrée en nous

Si vous êtes insatisfaite de votre condition de célibataire mais que vous vous dites que les sites de dating ne sont pas faits pour vous, probablement que votre jugement est biaisé par une croyance profonde.

Le mythe de la rencontre romantique vous habite certainement, sans même que vous l’ayez conscientisé, car on ne peut y échapper. Les contes servis notamment par Walt Disney irriguent notre inconscient puis le 7ième art prend le relai -si je vous dis « Ghost, Titanic, Love actualy, L’Arnacoeur… » ça vous parle ? Depuis notre plus tendre enfance toutes les productions façonnent nos idéaux amoureux d’adultes. Dans l’imaginaire collectif, trouver l’amour est forcément inattendu, fougueux, magique, imprévisible.

Or, les premières étapes d’inscription sur un site de rencontre en sont bien loin : lister ses caractéristiques physiques, ses hobbys et ses qualités dans des champs imposés, bye-bye la spontanéité. Chercher une photo potable pour son profil, sans succès, et finir par se prendre en selfie dans sa salle de bain en tentant vainement d’atténuer son double menton (oui, true story), ça envoie très peu de rêve je vous l’accorde.

Conseil n°1 : Prenez conscience que ni le destin ni aucune force surnaturelle ne vous téléportera sur le chemin de votre bien aimé. Votre persévérance, votre audace et les internets peuvent par contre vous en rapprocher. Il n’y a aucune honte à prendre en main son destin. Vous verrez vite qu’il suffit de peu pour relancer la machine. D’ailleurs, les rencontres, même si elles ne débouchent sur rien ont tendance à redonner confiance et à provoquer… de nouvelles rencontres, y compris dans la vraie vie. J’ai une amie qui a rencontré son mec dans le bar ou elle attendait justement un date Tinder.

Le romantisme 2.0 : ce monde inconnu

Internet est un réceptacle à très belles choses, comme à grosses daubes. Ce n’est ni un monde tout joli, ni un monde dégoutant. Hélas, dans le domaine du dating en ligne, les arnaques et les personnes malintentionnées font de l’ombre aux belles découvertes humaines qui peuvent suivre l’épreuve de la création de profil.

Pour peu que vous cibliez les bonnes applications, vous constaterez que des gens bienveillants et charmants (comme vous quoi !), il y en a une flopée sur Internet. De plus, les histoires qui naissent sur la toile, parce qu’elles replacent l’écrit au centre des interactions, ont un potentiel romantique largement sous-estimé. L’écrit dit beaucoup de soi, informe énormément sur l’autre (statut social, sens de l’humour, culture… des éléments tout aussi décisifs que le physique lorsqu’il est question de tomber amoureux). La nuance séduit. La suggestion est source de désir. Avec un peu d’exercice, vous constaterez que votre clavier est une arme puissante (un gentil harpon pas une kalachnikov !).

Conseil n°2 : A l’écrit, il n’est pas très difficile de déjouez les salauds. Méfiez-vous tout d’abord des personnes trop directes si vous cherchez une histoire sérieuse. Parler ouvertement de sexe à une personne que l’on n’a encore jamais vu et pour qui on est même pas sûr d’avoir de l’attirance est une chose pour le moins étrange. Si le ton de la discussion ne vous convient plus, n’hésitez pas à nexter. Pour le reste, soyez imaginatifs et authentiques ! Allez, c’est cadeau, voici une première phrase d’accroche qui a bien fonctionné pour moi et qui permet de tester habilement le bonhomme : « Je cherche quelque chose de brillant à te dire, une idée ? ».

Petits mensonges entre amis

Les couples qui se sont connus sur le web sont de très mauvais publicitaires. Tiens, tentez cette petite expérience : questionnez les couples de votre entourage sur la façon dont ils se sont rencontrés. Observez bien leur réaction tout en écoutant leur réponse. Je tiens le pari que la majorité qui vous répondra évasivement le traditionnel « par des amis » a oublié de vous dire que les amis en question se nomment Once, Bumble ou AdopteUnMec…

Par honte, tout le monde s’arrange avec la réalité et réécrit subtilement l’histoire de sa rencontre. Révéler que le couple heureux que l’on forme est le fruit d’un « match » n’est pas encore totalement entré dans les mœurs. Selon le milieu dans lequel vous évoluez, il est encore fréquent d’entendre quelques moqueries sur le sujet. Au travail, évoquer ses rencontres sur Internet vous fera encore passer pour une adepte des plans d’un soir, voire une personnalité incasable.

Si vous vous dites que vous valez mieux que « ça » (à savoir les histoires d’un soir Tinder auxquels fait référence votre collègue Chantal), c’est plutôt bon signe. Vous êtes exigeant et vous aurez tendance naturellement à fuir les plans foireux qui existent aussi bien sur Internet que dans la vraie vie.

Conseil n°3 : Une fois que vous aurez sauté le pas, oubliez ce que votre entourage peut penser de votre démarche. Soyez discret. Mieux encore, je vous dirais d’éviter de crier sur les toits que vous êtes inscrit sur quatre sites de rencontres différents si c’est le cas (d’ailleurs ça je vous le déconseille tout court). Parlez-en plutôt à une ou deux personnes de confiance. Des oreilles neutres et attentives peuvent tout de même servir lorsqu’il est question d’amour sur Internet. Si vous voyez du scepticisme dans leur regard, balancez leur cet article. C’est bon pour vous (et pour nous !).

Enfin souvenez-vous que chaque époque a connu ses changements de moeurs,  si on m’avait dit il y a 10 ans que je rencontrerai sur internet l’homme qui prend (presque) toute la couverture (presque) chaque nuit, je vous aurais ri à la figure. Tout comme ma grand-mère n’aurait pas imaginé un instant rencontrer mon grand-père ailleurs que dans un bal musette. Au fait, c’est quoi une musette ?

J’espère que cet article vous aidera à vous lancer et si tel est le cas je vous retrouve bientôt pour vous continuer à partager avec vous mon expérience 😘

Madeleine

1 Comment

  • Jade
    12 novembre 2018

    Un excellent article qui sort des messages normatifs soutenu par une belle plume et surtout des conseils qui sont très pertinents ❤️❤️❤️ j ai hâte de lire tes prochains articles

Laisser un commentaire