Premiers rendez-vous : 2 attitudes qui vous nuisent

Se préparer pour un premier rendez-vous c’est traverser plusieurs émotions contradictoires : appréhension et excitation, peur et espoir. Même après des dizaines de premiers dates, je me rappelle avoir ressenti un stress comparable à celui éprouvé avant de passer un entretien d’embauche ou un examen. Quelques minutes avant que cela commence, j’aurais tout donné pour être ailleurs, prête à me faire remplacer par n’importe quelle copine bien plus qualifiée que moi pour la « fonction ».

S’il est si courant de ressentir cela, c’est parce que chaque nouvelle rencontre cristallise un enjeu fort : celui de plaire physiquement et mentalement à une personne qui sur le papier pourrait bien être la bonne. Alors combien de fois suis-je rentrée d’un rencard en me trouvant nulle : j’ai trop parlé, j’ai pas assez souri, j’ai été trop froide… ou le contraire ! Comme si le curseur n’était jamais mis au bon niveau.

A force de remise en question, je crois que j’ai réussi au fil des rendez-vous à gommer la plupart de mes vilains défauts. Mieux, j’en ai fait des points forts qui ont fait mouche chez la plupart des hommes intéressants que j’ai rencontrés. J’analyse donc pour vous ces attitudes répandues qui risquent de vous desservir lors de vos rencards et vous dit par quoi les substituer.

Attitude n°1 : se sur-vendre

La peur de ne pas être à la hauteur lors d’un premier date peut souvent nous faire dire des trucs aberrants. Moi-même, combien de fois ai-je menti sur la réelle fréquence de mes activités sportives ou mon goût pour les sorties culturelles face à un homme qui m’interroge sur mes passions ?

Il est tentant de se faire passer pour une nana exceptionnelle devant un inconnu qui ne sait encore rien de vous. Quitte à en faire des tonnes ! Sauf que cette attitude est totalement contre-productive. Si vous êtes fainéante comme moi, vous ne ferez pas illusion très longtemps lorsque le mec en question, marathonien dans l’âme, vous proposera de courir 15 km ensemble. De même, vous aurez franchement l’air idiot quand ce type qui bosse comme projectionniste vous interrogera sur le dernier Lars Von Trier après lui avoir parlé de votre passion pour le cinéma d’auteur (alors qu’en vrai vous êtes plutôt du genre à regarder l’intégrale de Friends pour la 7e fois).

Alors que faire ? Par exemple, étant moi-même très peu sportive, j’ai longtemps été embarrassée par la fameuse question : « Tu fais du sport ? ». J’ai finalement constaté que mon attitude et ma répartie avaient bien plus d’effet que les mensonges. J’ai donc trouvé LA réponse qui me correspond et qui tape dans le mille à tous les coups : « Du sport ? Non je n’en ai pas besoin. Par contre, je suis hyper douée aux fléchettes ». J’enchaîne avec une ou deux anecdotes vécues, voire des conseils d’experte et le mec a déjà oublié sa question. Je vous conseille donc d’assumer qui vous êtes et de réfléchir à une activité qui vous fait réellement vibrer ou que vous maîtrisez (même si ce n’est pas la plus sexy du monde). En parler avec assurance et dérision c’est ça qui est séduisant.

Attitude n°2 : être un moulin à paroles

Avez-vous déjà remarqué ce qu’il se passe lorsqu’un sujet de discussion s’épuise entre deux personnes et que l’instant qui suit est comme suspendu par un blanc, un vide, un silence. Quelques secondes de trop et c’est le malaise que l’on brisera généralement avec un gênant « voilà ».

Pour éviter ce moment fort désagréable, certaines ont tendance à déverser un flot continu de paroles sur l’inconnu en face d’elle qui n’en demandait pas tant. Cette attitude n’est d’ailleurs pas spécifiquement féminine. Les hommes bavards que j’ai rencontrés je m’en rappelle très bien, et pas pour de bonnes raisons. Pour moi, la pire des choses lors d’un premier rendez-vous est de constater que mon esprit vagabonde ailleurs alors que je devrais être absorbée par les paroles de l’être en face de moi.

Pour qu’une conversation soit riche, elle doit se construire naturellement et de manière équilibrée. Plus vous êtes capable de montrer un réel intérêt pour le discours de l’autre plus les discussions que vous mènerez seront fluides et agréables. Savoir doser son flot de paroles est donc une qualité ultra séduisante et rare qui peut vraiment booster vos interactions sociales. Ce truc qui a particulièrement marché pour moi c’est de m’entrainer à l’écoute active, y compris hors contexte de séduction. C’est-à-dire regarder dans les yeux la personne qui me parle et manifester un intérêt sincère pour ce qu’elle me raconte sans jugement hâtif (ex : acquiescer, reformuler, poser de nouvelles questions, etc). Cette posture m’a aidé à installer en phase de séduction un climat de confiance avec mon potentiel partenaire. La clé est là : l’autre se sent à l’aise en ma présence et a envie de me revoir !

En principe, un premier rendez-vous dure environ deux heures, vous devriez sans peine avoir beaucoup de choses à vous dire… dans le cas contraire, je vous conseille d’abréger directement le supplice. Dernière chose, si silence il y a dans votre conversation, ce n’est pas forcément une mauvaise chose. Si l’ambiance s’y prête, jouez avec cette « pause » et profitez de ce moment suspendu pour plonger un regard pétillant dans les yeux de l’autre (2-3 secondes seulement sinon ça peut devenir flippant !).

Ces conseils vous aideront à faire le tri autour de vous. Par exemple, vous arrêterez de consacrer votre temps d’écoute à des personnes qui ne vous en consacrent jamais. Cultivez un parler vrai ainsi qu’une écoute active et vous verrez que tous les aspects de votre vie prendront un élan nouveau.

C’est humain, tout le monde aime être écouté et se raconter. Mais personne n’aime les conversations banales. Je suis persuadée qu’une part d’extraordinaire se cache en chacune d’entre vous… pas besoin de l’inventer, il suffit juste de la trouver puis de la diffuser par touche et avec simplicité lors de vos prochains rendez-vous amoureux.

CREDIT PHOTO: HUY PHAN
JE VEUX RECEVOIR PLUS DE CONSEILS (GRATUIT)
Rejoins mes lectrices privilégiées, et comme elles reçois chaque mois des vidéos, du contenu exclusifs ainsi que les derniers articles de mon site.

Laisser un commentaire