Jusqu’où accepter les comportements toxiques ?

Jusqu’où accepter les comportements toxiques ?

Les comportements toxiques, voire abusifs ne sont pas toujours simples à déceler au début d’une relation. Par ailleurs, la plupart du temps, ces comportements ne se manifestent vraiment que sur la durée, une fois que nous sommes déjà éprises.

Nombreuses d’entre nous sont sensibles à la manière dont les personnes qui nous entourent nous font nous sentir avec nous-mêmes. Beaucoup d’ouvrages nous permettent notamment de mieux nous connaître et nous comprendre. Cependant il est une chose qui demeure. Nous avons tous des moments où nos mécanismes de défense toxiques reprennent le dessus. Cela est notamment vrai dans la sphère privée et au sein du couple. Aucun d’entre nous n’est parfait, et nous ne devrions pas attendre de notre compagnon qu’il le soit. Cependant, les comportements toxiques, voire abusifs, ne sont pas à prendre à la légère du fait du danger qu’ils représentent pour vous. Il est essentiel que des limites existent pour vous en protéger.

D’où viennent nos comportements toxiques, voire abusifs ?

Je dis « nous », parce que nous avons tous parfois des comportements pouvant être toxiques pour les autres, comme pour nous-mêmes. Ces comportements sont des mécanismes de défense, de protection ou d’attaque, que nous utilisons dans différentes circonstances, « faute de mieux » et surtout, faute de savoir « mieux » faire.

Le plus fréquemment, c’est lorsque nous sommes contrariés ou que nous avons peur que ces comportements ressortent. Nous mettons en place ces mécanismes de défense toxiques pour « nous protéger » de ce qui nous déplaît, allant parfois jusqu’à attaquer en premier. Dans l’enfance nous observons la manière dont les personnes interagissent autour de nous. Nous développons nos mécanismes sur la base du mimétisme, mais aussi en explorant nous-mêmes ce qui nous permet d’obtenir ce que nous voulons. Ainsi, si nous avons souvent été témoin de l’utilisation de la colère, en cas de frustration, il y a des chances pour que celle-ci se développe comme mécanisme de défense, bien que ce ne soit absolument pas systématique.

Les comportements abusifs, eux, sont bien plus pernicieux. Ils naissent de blessures profondes. Certains d’entre eux prennent racine dans les comportements toxiques, mais les poussent à l’extrême au niveau de la fréquence, de l’intensité et de la gravité.

Quels peuvent-ils être ?

Identifier les comportements toxiques des personnes que nous aimons n’est pas chose facile.

Nous avons envie de voir le meilleur en elles, et nous ne sommes pas toujours prêtes à confronter ces comportements toxiques importants, qui peuvent s’avérer dangereux pour nous. Une fois de plus, il arrive que nous soyons la personne à l’origine de ces comportements toxiques, ils ne sont pas exclusifs au genre masculin. Cependant, l’idée de cet article est avant tout de vous aider à identifier de potentiels comportements toxiques, voire abusifs, chez votre compagnon, pour vous aider à déterminer le niveau au-delà duquel vous ne devriez pas les accepter.

Il existe de nombreux types de comportements toxiques, et je suis sûre que vous pourrez compléter cette liste qui n’est pas exhaustive. Voici, par groupes, ceux que nous retrouvons le plus souvent.

l’agressivité passive : ce comportement cherche à dissimuler la contrariété profonde et l’agressivité, sans pour autant les masquer complètement. Plutôt que d’adresser directement le problème, la personne passive agressive lancera de petites remarques acerbes et fera des sourire narquois. Elle s’assurera de vous transmettre sa frustration à travers son attitude, mais n’en dira pas plus. Autrement dit, elle vous laissera le soin de deviner ce qui la dérange vraiment, quitte à ce que ce comportement tire sur vos nerfs et vous épuise.

L’agressivité : les personnes agressives n’hésiteront pas à hausser le ton lors de vos désaccords. Elles se montreront virulentes dans leurs propos et dans leur attitude. Dans les cas les plus extrêmes, vous pourriez en arriver à vous demander si elles seraient capable d’en venir aux mains avec vous.

La mise à distance ou froideur / le silence / le désintérêt : punir l’autre par son silence ou sa distance soudaine fait partie des comportements toxiques. C’est une forme de manipulation où l’autre attend de vous que vous fassiez les efforts pour débloquer la situation.

La critique négative / la méchanceté : quand elles se sentent offensées, certaines personnes deviennent méchantes. Plus la personne vous connaît bien, plus elle sait comment et où frapper verbalement pour vous faire mal. C’est le cas de certains hommes qui deviennent méchants envers leurs conjointes dans les disputes, ou même en dehors. Leurs remarques vous lacèrent alors comme un couteau. Elles ont pour but de vous faire mal et de vous déstabiliser.

Le mensonge / le gaslighting : le mensonge vous fait systématiquement douter de ce que vous pensez être vrai. Lorsque vous vous rendez compte que vous avez été dupée, cela détériore votre confiance en l’autre mais aussi votre confiance en vous. Le gaslighting pousse le mensonge encore plus loin. C’est une technique de manipulation utilisant également le déni pour vous faire douter de la réalité et de vous-même. C’est une forme d’abus mental favorisant la réalité convenant à l’agresseur.

La critique négative / la comparaison / la moquerie /l’humiliation : il est naturel de se taquiner un peu en couple. Cependant, la moquerie va plus loin puisque vous n’êtes pas inclue dans la blague. On ne rit pas avec vous, on rit de vous. Cela peut être une forme d’humiliation, tout comme la comparaison négative, qui elles impliquent que le but de la démarche soit de vous faire vous sentir mal. D’autres outils comme la critique peuvent aussi être utilisés pour humilier.

le chantage affectif / les ultimatums : le chantage affectif est parfois utilisé pour de « petites » choses, comme le fait d’accepter de ne pas sortir pour que l’autre ne se sente pas seul, à sa demande. Ce comportement est toxique, et, à la longue, il peut dégénérer en ultimatums affectifs. Vous vous sentirez alors vraiment obligée de répondre aux exigences de l’autre, sous peine non seulement de vous sentir coupable, mais en plus, de subir la « punition » annoncée.

La violence verbale / physique : la violence dans le couple n’est pas toujours marquée par des bleus. Elle peut être aussi verbale, notamment lorsqu’elle reprend les exemples cités ci-dessus. L’agressivité, la méchanceté, l’humiliation, le gaslighting, sont autant de modes de violence verbale, constituant des abus. La violence physique, plus évidente à identifier, fait évidemment partie des comportements abusifs que l’on retrouve dans certains couples. Il peut s’agir du fait de serrer fort une partie du corps de l’autre, d’une tape, d’une bousculade et bien sûr de coups, qu’ils vous soient portés, ou qu’ils soient dirigés vers ce qui vous entoure.

Soyez honnête envers vous-même

Parfois, prises dans le quotidien, nous ne réalisons pas que nous subissons des comportements abusifs de la part de notre conjoint. On ne nous a pas appris les codes des relations amoureuses, c’est souvent dans les premières relations passionnelles, voire dans les premières relations amoureuses que ce type de situation se produit : nous n’avons pas les clés pour savoir ce que nous pouvons ou devons accepter ou non. Ce fût mon cas.

Lors de ma première relation, mon compagnon, que j’aimais éperdument était abusif, mais je ne m’en rendais pas compte. Je n’avais pas les codes de ce qui était acceptable et de ce qui ne l’était pas. Il a fallu que les chose se fassent par étape pour que je réalise que je ne méritais pas d’être quotidiennement avec une personne me traitant de cette manière, même si nous pensions nous aimer.

La première chose à faire est de reconnaître que quelque chose ne va pas. J’espère que le fait de lire noir sur blanc ces types de comportements abusif vous aide, si vous êtes dans cette situation. Si vous remarquez que vous pleurez beaucoup, que nous n’êtes pas complètement à l’aise, plus complètement vous-même en présence de votre compagnon, commencez par vous l’avouer. Il est essentiel que vous soyez honnête sur la manière dont vous vous sentez. Ne couvrez pas vos émotions par ce que vous pensez devoir ressentir.

Parlez-en à quelques personnes de confiance

C’est une amie qui m’a permis de réaliser à quel point les comportements de mon compagnon étaient abusifs. Il avait été odieux toute la soirée de mon anniversaire et avait fini par dévoiler son agressivité à mon égard aux yeux de certains de mes invités. Alors qu’il venait de partir, elle m’a simplement dit « c’est la dernière fois que je te vois laisser quelqu’un te parler comme cela ». Elle me connaissait depuis toujours et savait que ce n’était pourtant pas dans mes habitudes de me laisser faire. Seulement voilà, les comportements toxiques de mon compagnon étaient venus s’immiscer dans la relation petit à petit, et je l’aimais. Parce qu’il n’était déjà pas apprécié de mes proches, je ne parlais à personne de notre relation. Je ne voulais surtout pas le mettre davantage en porte à faux.

Malheureusement, en gardant notre quotidien pour moi, ces comportements étaient devenus ma normalité et j’avais perdu contact avec la réalité. Les mots de mon amie m’ont fait l’effet d’un électrochoc et m’ont permis de le quitter le jour-même. Depuis, j’ai toujours pris soin d’avoir au moins deux personnes bienveillantes autour de moi, à qui je parle de mon quotidien amoureux. Même si vous souhaitez préserver la vie privée de votre couple, ce que je comprends, je vous encourage à trouver des personnes sûres, à qui vous confier complètement. Elles vous permettront de rester en lien avec la réalité, sans perdre pied. Vous vous sentirez accompagnée et pourrez utiliser les cerveaux d’autres personnes, en plus du vôtre, pour trouver des solutions adaptées à votre situation.

Ayez une limite

L’idée n’est pas de prouver que vous êtes forte en tenant jusqu’à ne plus pouvoir.

Beaucoup d’entre nous s’accrochent à la lune de miel du départ. Elles espèrent que leur cauchemar actuel se transforme de nouveau en un rêve éveillé. Dans certains cas, après une prise de conscience mutuelle, accompagnée d’un travail commun pour déconstruire tous les mécanismes adoptés, cela est possible. Mais il faut s’investir à deux pour que cela soit possible. Certains hommes prennent plaisir à faire souffrir leur compagne et ne souhaiteront pas que leur « équilibre » change. D’autres n’ont pas la mesure du mal qu’ils causent et seront peut-être plus à même de faire le travail qui impliquera beaucoup d’efforts de leur part.

Quoi qu’il en soit, vous n’avez pas à subir. Vous vous devez d’avoir des limites. Aussi, bien souvent, votre corps vous alertera le premier : des douleurs aux chevilles, aux genoux, à la hanche, au dos et aux endroits qui vous permettent en temps normal d’avancer sont des signaux. Si vous vous surprenez à pleurer plus que d’habitude, que vous vous sentez tendue, triste, nulle, il est temps d’agir. Vous avez dépassé la limite.

Vous vous devez de prendre soin de vous et ne pouvez vous abandonner « au nom d’un amour » qui vous fait tant de mal.

5Commentaires

  • Antony
    1 mai 2022

    « Certains hommes prennent plaisir à faire souffrir leur compagne » comme certaines femmes
    prennent plaisir à faire souffrir leur compagnon.
    L’article est bien rédigé dommage qu’il soit à l’intention des hommes et non des conjoints
    en général.

  • Yann
    7 mai 2022

    Je vous rejoins complètement antony!

  • Andron
    7 mai 2022

    Antony, le cas de l’auteur vient étayer son propos. Il se trouve que c’est une femme, la réciproque est vraie. Je connais bien des cas…

  • Marie-Nathalie
    7 mai 2022

    Excellent article. Le meilleur à date que j’ai lu sur le sujet 🙂

  • Nence
    21 mai 2022

    J’ai beaucoup aimé l’article et je l’ai lu avec intérêt, cependant, j’aurais bien aimé des examples concrets avec peut-être des phrases spécifiques à sortir à notre compagnon pour montrer que l’on ne tolèrera plus ce genre de comportements, on des mots clés pour dire d’une certaine manière STOP. Merci

Laisser un commentaire

Notre site utilise les cookies pour vous permettre la meilleure expérience possible. Pour pouvoir naviguer sur hommeexplique.fr vous devez consentir à notre politique d'utilisation des cookies.
Pas de problème :)
Pas d'accord