L’Art de bien communiquer dans votre couple

L’Art de bien communiquer dans votre couple

Lorsque vous parlez avec des personnes autour de vous des piliers du couple, un des éléments qui arrive en premier est la communication. Cela semble être une évidence pour tous. Tout le monde s’accorde à dire que la communication est la clé pour que toute relation fonctionne. Pourtant dans les faits, cela s’avère toujours être bien plus compliqué.

Pourquoi ? Parce qu’il ne s’agit pas « juste » de communiquer. Nous n’avons jamais « qu’à » dire ce que nous pensons et ressentons pour que les situations se règlent. Il nous faut toujours évaluer le degré de réceptivité de l’autre, le moment à choisir, les mots également. Il faut qu’ils soient au plus près de ce que l’on ressent oui, mais aussi choisis de manière à ce que l’autre puisse réellement les entendre… En somme, communiquer oui, mais seulement si on apprend à le faire bien !

Communiquez vos ressentis

Ce que vous ressentez vous est propre. Vos amies peuvent trouver évidentes les émotions qui vous traversent parce qu’elles vous ressemblent. Elles pensent de la même manière que vous et vous connaissent bien. Mais votre conjoint ou date, lui, doit vous apprendre.

Alors, bien sûr, certaines choses semblent tomber sous le sens ! Mais, pas pour tout le monde ! Je suis sure que vous avez déjà été surprise par l’écart entre la manière dont vous aviez pris une attitude et l’intention qui se cachait derrière après discussion ! A l’inverse, je suis certaines que vous avez déjà agis en pensant que vos actes seraient interprétés d’une manière qui vous semblait évidente, alors que l’autre n’a pas du tout pris les choses de cette manière. Peu importe combien votre homme souhaiterait prévenir vos émotions. Non seulement il n’en est pas le maître, mais surtout, il ne peut les deviner. Certaines d’entre nous ont tendance à bouder et à se retirer lorsque quelque chose leur déplait. Ce mécanisme de protection n’est malheureusement pas le plus efficace lorsqu’il s’agit de construire une relation saine. La seule manière de vous assurer que l’autre soit informé de vos ressenti… est de les communiquer.

Choisissez bien vos moments

Balancer une information importante entre deux portes ou alors que l’autre est préoccupé ou sur le point de s’endormir est le meilleur moyen de rater sa communication.

Au mieux, l’idée sera passée, bien que maladroitement, au pire, elle créera chez vous et peut-être aussi chez votre partenaire une incompréhension, parce que vous n’aurez pas pu réellement échanger. Choisissez toujours un moment pendant lequel vous ne risquez pas d’être interrompus et où vous serez au calme. Anticiper le besoin de temps pour échanger si le sujet demande d’être développé. Aussi, l’idéal pour communiquer ce qui ne va pas, est de le faire lorsque ça va.

Nous sommes plus à même d’avoir du recul, de bien choisir nos mots et d’être écoutés lorsque tout va bien. Lorsque nous sommes en proie à ce qui nous dérange, nos émotions prennent plus de place. D’un côté comme de l’autre, cela augmente les chances de ne pas bien se comprendre. Parler de ce qui ne va pas dans les moments où tout va bien peut vous donner l’impression de casser l’ambiance. Mais il n’en est rien. Au contraire, vous vous donnez la chance d’avoir des conversations constructives.

couple 1h de formation constructive sur le couple
« Une vidéo précieuse, mais si je ne suis pas encore en couple »

Apprenez à exprimer votre mécontentement

Il est tout à fait normal d’avoir des moments de mécontentement. Nous en avons tous. Cela ne vient pas remettre en question la valeur de votre couple. En revanche, la manière dont vous les exprimer peut complètement changer la tournure des événements. Aussi, je vous encourage à vous appuyer sur les méthodes de la communication non violente (CNV). Il s’agit de transmettre réellement votre idée en reprenant les choses par étape.

  1. Observez la situation et soyez factuelles : lorsque tu ne fais pas x chose
  2. Exprimez les sentiments que la situation éveille en vous : je me sens négligée
  3. Exprimez le besoin lié à la situation : j’ai besoin de plus de telle chose
  4. Exprimez votre demande : pourrais-tu le faire ? 

Cela peut ne pas paraître naturel dans un premier temps mais je suis sure que certaines d’entre vous sont déjà dans une démarche similaire. L’idée est d’être claire, factuelle, de ne pas accuser mais plutôt de parler de soi, et enfin, de formuler clairement sa demande. 

Apprenez aussi à écouter

Nous avons tendance à écouter pour répondre et non pour comprendre. L’autre a à peine terminé ce qu’il à a dire que nous rebondissons sur le champ. Sauf qu’en agissant de cette manière, nous ne pouvons pas réellement considérer ce qui vient de nous être dit. Une grande partie de l’information se perd parce qu’au lieu de faire le vide et de réellement écouter, notre esprit se concentre sur la formulation de notre réponse. L’art d’écouter est très subtil. Savoir écouter est tout aussi important que savoir exprimer ce que l’on ressent.

Une bonne communication implique les deux. Apprendre à écouter et non à vaguement entendre se travaille et demande une certaine maîtrise de soi. D’ailleurs, choisir correctement les moments pour vos échanges vous permettra aussi d’être dans les meilleures conditions pour bien vous écouter l’un l’autre. Bien souvent, c’est tout ce que cela demande : être en capacité de s’écouter pour se comprendre et non pour réagir !

Évitez de communiquer sur le coup de l’émotion 

Evitez de lancer la communication lorsque vous êtes animée par de trop fortes émotions. Parler sur le coup de la colère n’est jamais bon pour la communication. Cela peut vous pousser au mieux à exploser et balancer violemment tout haut ce que vous pensez tout bas et, au pire à aller jusqu’à dire des choses qui vous dépassent et risquez de regretter. Lorsque l’on se sent submergée, l’envie de s’alléger en exprimant ce que l’on ressent est naturelle. Pour autant, les conséquences peuvent être très négatives.

Prenez le temps de redescendre avant d’aborder ce qui vous met en rage. De la même manière, lorsque vous êtes triste, vous risquez de mal interpréter ce qui vient vers vous et, là encore, de sur-réagir. Toutes les émotions que vous ressentez sont justes. Positives comme négatives, elles sont une réponse à ce qui vient vers vous. Pour autant, communiquer sur le coup de l’émotion est toujours très risqué. Dans la mesure du possible, apprenez à observer vos émotions comme des symboles de ce qui va et ne va pas. Trouvez les éléments déclencheurs et utilisez la communication non violente par la suite pour adressez ce qui a besoin d’être amélioré.

Laisser un commentaire

Notre site utilise les cookies pour vous permettre la meilleure expérience possible. Pour pouvoir naviguer sur hommeexplique.fr vous devez consentir à notre politique d'utilisation des cookies.
Pas de problème :)
Pas d'accord