L’importance du discernement biographique pour avoir une relation saine et épanouie avec les autres

CLUB - Art. Discernement biographique
Développement personnel

L’importance du discernement biographique pour avoir une relation saine et épanouie avec les autres

Vous êtes en train de passer de “tu es un affreux/une affreuse de faire cela” à “je suis curieuse de me connaître mieux et de comprendre pourquoi lorsque tu (fais ceci ou cela), je suis dans une réactivité, une émotion forte”. Voici, l’état d’esprit résumé en une phrase, du discernement biographique développé par la psychothérapeute de couple, Florantine d’Aulnois-Wang dans ses clés de l’intelligence amoureuse. Un outil clé pour pouvoir avoir avec l’autre, une relation authentique, saine, en conscience, dans laquelle chacun a une juste place. Cet outil vaut pour tous les types de relations – pas que pour le domaine sentimental.

Nous avons tous, en nous, un enfant intérieur et une part adulte. Cet enfant (ses intonations de voix, le champ lexical du vocabulaire employé pour nous parler à nous-même…) est le résultat de la manière dont nous avons absorbé l’environnement dans lequel nous avons grandi, dans nos environnements infantiles. Il y a donc, des incompréhensions entre les intentions des parents lorsqu’ils ont agi envers nous et la manière dont nous avons interprété, intériorisé leur intention au moment des faits.

Nous évoluons donc, tous, avec des blessures construites -pour la grande majorité- durant nos premières années de vie, qui se réveillent lorsque la configuration de l’expérience traumatique, se retrouve. Nous pouvons alors réagir vivement, de la manière automatique qui correspond à une réaction adaptée à notre environnement infantile. Cette réaction n’est, toutefois, plus adaptée à la situation vécue une fois adulte mais dont la configuration nous rappelle celle de l’expérience traumatique (rompre un lien pour se protéger d’un éventuel abus vécu lorsque nous étions enfant).

Il y a également une part adulte que nous apprenons à construire grâce à plusieurs ressources (psys, coachs, voyages, leçons de vie retenues lors d’expériences etc…). Pour ma part, ce qui m’aide énormément à construire ma part adulte, est la psychanalyse. Elle me permet d’avoir des espaces privilégiés -trois fois par semaine -au cours desquels je prends contact avec ma part infantile afin de comprendre ce qui m’a agitée à certains moments de ma vie. Cette part adulte prend soin de la part infantile -plus démunie et avec des ressources moindres.

Elle vise à comprendre ses besoins, à la rassurer lorsque cela est nécessaire, à lui faire voir les nuances inhérentes au caractère unique de la construction psychique de chacun, qui nous fait voir la vie à travers le prisme de notre inconscient. Une fois ce dialogue entamé, je peux donc, à partir de ce que j’ai compris les besoins de mon enfant intérieur, de sa vision des choses, agir de sorte à avoir une vie qui soit la plus alignée avec ce qu’il veut au fond de lui, sa manière de fonctionner. Pas obligé de passer par la psychothérapie. Le tout est d’avoir un espace pour dialoguer avec sa part infantile, à comprendre ses besoins, les manières d’y répondre (pour plus de détails, voir l’article sur la CNV appliquée à sa relation avec soi-même). Cela dans l’objectif de ne pas tyranniser l’autre, de lui faire une juste place dans la relation et de ne pas le rendre responsable de plus de choses qu’il n’est déjà.

Quels sont les bénéfices du discernement biographique

Plusieurs. L’un des objectifs premiers est, de nous permettre de comprendre ce qui se passe pour nous, au niveau inconscient, comprendre nos manières de fonctionner (nos peurs, nos besoins, nos limites etc…) en relation.

Ensuite, en apprenant à comprendre nos besoins profonds, notre manière de fonctionner, nous allons pouvoir nous responsabiliser sur la manière d’agir avec nous-même pour avoir la vie la plus alignée avec ces-dits besoins. Il y a une part qui nous revient dans la réponse à nos besoins.

En apprenant à nous connaître, à parvenir à développer notre capacité à nous auto-observer lorsque des éléments de notre vie passée se réactive dans ceux du présent, nous allons avoir une bien meilleure gestion des émotions et, par conséquent, une manière plus saine pour partager ce que nous ressentons. L’autre n’est donc plus un espace de décharge dans lequel nous déposons notre surplus émotionnel que nous n’arrivons pas à gérer. Non, c’est un être humain à part entière de nous qui a lui aussi sa propre histoire qui peut se réactiver à notre contact. Un sujet qui pourrait alors se sentir impacté si nous déversions à l’état brut – donc très généralement infantile – notre émotion. Nous sommes donc, en gérant, plus sainement, nos émotions, plus à même de lui faire une vraie place de sujet.

Enfin, ce discernement biographique permet d’être le plus juste possible dans la distribution des responsabilités (et non pas de culpabilités 😏), dans ce que nous ressentons entre ce qui relève effectivement de l’autre (ses gestes, paroles, actes) et ce qui relève de notre histoire passée qui se réactivent au contact du fait de l’autre. Nous serons plus à même de communiquer ce qui nous a gêné, ce que nous avons ressenti et de procéder au dressage de pistes de réajustements aux besoins de chacun mis en lumière face au motif de la discorde.

Pistes concrètes pour le discernement biographique :

 

Découvre les dans l’article intégral disponible dans la section Article sur le Club privé. Sur ce Club sans engagement tu vas être coachée, entourée et pouvoir échanger avec Yann et plusieurs centaines d’abonnées. Découvre ce qui t’attend à l’intérieur (+ une surprise pour ton premier mois).

le club privé de l'homme expliqué par Yann Piette - Love Coach - dating - relations amoureuses

En savoir plus sur le Club de l’homme expliqué

Commentaires (3)

  1. LEBEAUPIN

    C’ est un excellent article Yann que tu viens de rédiger sur un thème très intéressant , dont je n’ avais jamais entendu parler . Je suis bluffée par le contenu de ton article , même si j’ ai de solides bases théoriques en psychanalyse , qui me permettent de comprendre où tout cela peut nous mener . Bravo et félicitations pour le contenu de ton article , qui offre une piste intéressante pour celles et ceux qui veulent se comprendre mieux , et assumer leurs responsabilités .

  2. Elodie.V

    Bravo !
    Cet article est une expertise ! C’est compréhensif et agréable à lire et ça emmène rapidement à de belles réflexions.
    J’aurais pu en lire et encore 🙏🏼

  3. Fati

    Merci pour cet article qui résume bien ma façon de voir les choses…. je trouve que bien souvent quand on ressent une émotion négative on accuse l’autre de nous manquer de respect alors que bien souvent « ce qui nous a heurté (paroles,actes) n’a rien à voir avec nous mais notre souffrance nous rend aveugle et exige une réparation pour se sentir mieux…. c’est épuisant de ne pas être compris

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Besoin d'aide ?