Pourquoi faire confiance à vos émotions ne vous aidera pas à trouver le bon

« Suis ton instinct », « écoute ton intuition », « écoute ton coeur » sont les petites phrases qu’on a pour habitude de se refiler aux uns et aux autres quand il est question de savoir si la personne qui vient d’être rencontrée sera celle sur qui il faut grappin jeter. Existe-t-il réellement une sorte de sagesse intérieure qui nous guidera pour faire le bon choix, à l’instar du joueur au casino qui est persuadé de « sentir » le prochain tirage, l’être humain aime à le penser. Faisons le point dans cet article avec des conseils un tantinet plus concrets pour vous aider à prendre une décision.

Vos émotions vous mentent

La rencontre avec un homme qui vous plaît, déclenche en vous une véritable tempête chimique. Oui, oui, je sais, la chimie vous n’aimiez pas ça au lycée et ça n’a pas changé, pourtant, nous vivons sous l’influence de réactions. Quand vous rencontrez et fréquentez un homme qui vous attire voici le cocktail qui vous est servi :

  • Une dose de sérotonine, elle est responsable de l’état amoureux et présente pendant les premiers de temps de la passion, elle peut nous rendre maladroits et centre toutes nos pensées sur l’autre. D’où cette petite phase obsessionnelle durant laquelle on a tendance à idéaliser l’autre.
  • Un brin de dopamine, c’est au moment où la sexualité entre en jeu qu’elle intervient et crée l’addiction. Elle nous pousse à agir dans la direction de l’autre et nous permet de surmonter tous les obstacles.
  • Des endorphines sont envoyées dans l’organisme lors de l’acte amoureux et de l’orgasme. Elles apportent une sensation d’euphorie, de bonheur et de bien-être. C’est pour ça qu’on y revient !
  • Pour finir la plus connue, l’ocytocine, elle crée l’attachement à long terme grâce aux contacts physiques (caresses, câlins, proximité).

Alors si vous pensiez qu’un simple café ou qu’un gin-tonic peuvent influencer votre état d’esprit, dites-vous que ce n’est rien à côté de tout ça.

Savoir ce que vous cherchez

Il est plus facile de trouver ce que l’on cherche quand on sait ce que l’on cherche, pas vrai ? C’est le premier travail que je vous recommande de faire, munissez-vous d’un papier et d’un crayon, mettez l’album d’Adèle et faite un petit bilan de ce que votre vie amoureuse vous a appris. Quelle est la dose de sécurité dont vous avez besoin dans une relation ? Vous entendez-vous mieux avec les extravertis ou les introvertis ? Quelles sont les choses que vous n’êtes pas prête à sacrifier ? Quels sont les principaux sujets de discorde que vous avez rencontrés dans vos relations, et quel est le trait de caractère qui se trouvait en face chez l’autre ? Un intellectuel bavard ou un manuel taiseux ? Ou l’inverse ? 

Vous devriez finir avec une liste de choses qui marchent avec vous, et de choses qui ne fonctionnent pas. Même si ces certitudes sont peu nombreuses, elles sont hyper-importantes. Si je vous dis « trouve-le » sans aucun détail, vous risquez d’y passer votre vie. Maintenant si je vous donne ne serait-ce qu’un critère « trouve un truc rouge », la quête est beaucoup plus facile.

L’avis du public

Vous savez ce que mes clients apprécient lors de nos séances ? Ma distance. Du fait que je ne trempe pas dans le même bain émotionnel qu’eux, je ne suis pas influencé. Cela nous permet de confronter nos deux visions, je suis davantage attaché aux faits et aux comportements (un peu comme un détective s’attacherait davantage aux preuves tangibles qu’aux récits de témoins proches). Cela permet de redécouvrir son histoire sous un angle différent et parfois de regarder les choses en face. C’est la raison pour laquelle un avis extérieur vous sera précieux pour avancer. Je ne dis pas qu’il doit s’agir nécessairement du miens, ni que vous deviez écouter tout votre entourage; L’idée c’est de trouver une personne dans votre entourage qui est le plus à même de penser la relation de la même manière que vous, quelqu’un dont vous admirez le couple par exemple. Car vous remarquerez que les gens ont tendance à vous conseiller ce qu’ils rêveraient de se voir faire, et parfois, ça ne servira absolument pas votre intérêt.

Essayez de présenter les faits et uniquement les faits pour ne pas trop influencer votre confident(e) et ne lui faite pas part de vos états d’âme dans un premier temps au risque de la contraindre à vous dire ce qu’elle pense que vous voudriez entendre à cet instant précis et aller dans votre sens.

Laissez-vous le temps

Apprendre à connaître un homme prend du temps, le temps que ce dernier vous montre de quelle façon il agit réellement à votre égard. Les rendez-vous servent à vous séduire et à vous connaître, mais le degré d’honnêteté durant ces doux moments est tout à fait variable. Un homme ne vous dira pas ouvertement qu’il passe 15h par semaine à jouer à World of Warcraft ou à parier sur les courses de chevaux. Plus vous allez partager son intimité, plus vous apprendrez véritablement s’il vous correspond.

Vos rendez-vous doivent vous aider à cela, en variant les situations vous allez apprendre à le voir sous des angles différents. Voyez ce qu’il accepte, ce qu’il refuse, ce qu’il contre-propose à la place, comment il se comporte avec des nouvelles personnes, si il est bon perdant, si il est généreux, si il aime autant la culture qu’il l’affirme, si il est patient, si il est fiable dans ses rendez-vous.

Le problème de beaucoup de mes abonnées est qu’elles ont beaucoup donné et très rapidement à des hommes avant d’avoir accès à ces différentes informations. Un peu comme si je vous demandais de faire une confiance aveugle à un total inconnu et lui confier toutes vos économies, sans vous prévenir qu’il a été jugé deux fois pour conduite en état d’ivresse et vol. Un rapide contrôle de ses antécédents judiciaires vous aurait pourtant dissuadé du contraire.

Cette sensation de duperie vient du fait que l’on se raconte une histoire à nous-même avec cette nouvelle rencontre (il sera tel que nous le voulons) sans avoir eu suffisamment d’informations. Peut-être, peut-être pas. Or une fois que l’on a offert sa confiance, son intimité, que l’on a présenté ses amis sur la base de cette histoire dont nous sommes les scénaristes, on se trouve trompé en découvrant une version différente. Le temps est votre allié, il va vous aider à confronter ce que vous pensez/ce que vous attendez/ce qu’il dit être, avec la réalité.

Sachez écouter ce qu’il vous dit

Au début d’une rencontre, chacun des protagonistes a sa propre narration. Apprenez à comprendre ce que la sienne suppose. À quoi passe-t-il son temps libre ? Avec qui sort-il ? A-t-il des bonnes relations avec sa famille ? Parle-t-il encore à son ex-femme ? À ses enfants ? Que fait-il avec eux ? Une foule de détails souvent invisible lorsque l’on est plongé dans les yeux de son interlocuteur, vous renseigne. Sans compter les questions que vous pouvez lui poser. N’ayez pas peur de prendre des risques. Demandez-lui comment il voit les choses sans jugement et donnez lui votre mode d’emploi !

Prenez aussi le temps de comparer ses paroles avec ses actes. Même s’il est humain au début d’une rencontre de vouloir se montrer sous son meilleur jour et enjoliver les choses, beaucoup de personnes en abusent (sans forcément s’en rendre compte) et la désillusion peut être forte. Alors autant éviter cet écueil.😉

PSST: Si tu ne veux jamais louper les nouveaux articles du site et recevoir du contenu inédit inscrit-toi à ma newsletter 💌

4Commentaires

  • Amandine
    27 septembre 2019

    Moi je pense qu’il faut faire confiance à son  » intuition  » mais pas aux émotions.
    Moi pour ne plus me laisser avoir j’ai fais une liste de ce que je veux. Si l’homme rempli mes critères youpi, sinon, next.

  • Là-petite-fee
    28 septembre 2019

    Tout à fait Yann il ne faut pas confondre intuition et émotion. Émotion on projete ce qu’elles nous font ressentir et là c’est très mauvais et intuition qui est non raisonnée mais en matière d’amour à part être très bien entraîné il est plus sage de se fier surtout aux faits. Et avis neutre. Et avoir toujours du recul.
    Encore un super article.

  • Maryse
    28 septembre 2019

    Bonjour Yann!
    Merci pour ces explications.
    Je suis persuadée qu’il faut prendre du temps pour découvrir l’autre. Je suis d’accord avec toi : c’est très important.
    Voilà pourquoi il faut multiplier les situations de rencontres : dîners avec des amis, dîners en tête à tête, concerts, restaurants, foires, petits week-ends…Ce sont ces différents vécus avec l’autre qui nous permettent d’y voir plus clair, de nous faire notre propre jugement.

  • Didou
    9 octobre 2019

    Merci pour ce super article….

Laisser un commentaire