Pourquoi les mecs biens sont-ils plus rares ?

Pourquoi les mecs biens sont-ils plus rares ?

Vous êtes célibataire depuis un moment et en avez marre des applications ? Vous avez l’impression de ne jamais tomber sur « des mecs biens » ? Je vous comprends. Ce sentiment est partagé par bon nombre de mes amies également. Il s’accompagne d’ailleurs souvent de découragement, de lassitude et parfois même, de résignation. Dédier du temps aux applications, réserver des moments pour faire des rencontres et malgré tout rentrer chez soi déçue en ayant le sentiment d’avoir perdu votre temps est usant. Une question revient alors souvent se poser : où sont passés les »mecs biens » ?

Qu’appelle-t-on aujourd’hui les « mecs biens » ?

Vous devez souvent entendre « il n’y a plus de mecs biens », ou encore « tous les mecs bien sont déjà casés ». L’idée derrière ces pensées et que les mecs biens se font très rares. Aussi, malgré la multitude de rendez-vous et de rencontres que vous pouvez faire, vous avez l’impression qu’il est impossible de trouver un mec bien.

Ceux que l’on appelle ainsi sont ces hommes éduqués à la vie en société, aux rapports aux femmes et qui ont un certain savoir être. Ils sont dans une situation équilibrée et savent prendre soin tant de leur santé que de leur apparence ou encore de leurs relations et hobbies. Ces hommes ont de bonnes manières, sans être dans l’excès. Ils ont une attitude adaptée à ce que l’on peut attendre lors d’un rendez-vous galant. Sans qu’ils ne se sentent nécessairement dans l’obligation de vous inviter, ils savent, par de petites attentions, montrer qu’ils ont envie de « prendre soin de vous ». Le temps de ce rendez-vous, et jusqu’à ce que ces hommes soient sûrs que vous êtes bien rentrée chez vous, ils se montrent bien élevés.

Ces comportements se font tellement rares de la part d’hommes visiblement équilibrés, que nous les considérons aujourd’hui comme vraiment exceptionnels. Alors qu’entre amies, cela nous paraît naturel de nous inviter pour le plaisir de partager un moment ensemble, de nous céder le passage comme marque de considération de la présence de l’autre et de nous assurer que chacune est bien rentrée, cela relève parfois de l’exception chez les hommes rencontrés.

Pourquoi ne font-ils que rarement partie du lot ?

Il est légitime de se demander pourquoi il n’y a pas d’avantage de « mecs biens » dans le lot des hommes que nous rencontrons généralement. Pourquoi le lot en lui-même ne contient-il pas un équilibre de « mecs biens » et des « autres » ?

Que ce soit dans la vie de tous les jours, ou sur les applications de rencontre, nous semblons surtout rencontrer de tout, sauf de ce qu’il nous faut vraiment. Alors, la réponse est simple. Le « lot » dans lequel nous cherchons n’est pas celui dans lequel les « mecs biens » se trouvent en majorité.

Ces hommes biens sont plus prisés et aussi plus appréciés que la majorité des hommes. Ils ont donc moins besoin de faire d’efforts pour attirer à eux ce qui leur convient.

Je ne dis pas que les mecs bien trouvent l’amour en claquant des doigts. Mais, comme les femmes les plus convoitées, ils ont le luxe et le confort de pouvoir choisir. Les « mecs biens » au sens où nous l’entendons ont moins besoin de faire d’efforts que les autres. Ils seront donc moins nombreux en proportion sur les applications de rencontre notamment.

Aussi, les « mecs biens » sont plus pointilleux et ont tendance beaucoup disqualifier. Comme de nombreuses femmes dans leur position, ils auront tendance à souvent dire non. L’abondance dans laquelle ils se trouvent vis-à-vis des attentions qu’ils ont de la gente féminine les met dans une position de pouvoir. Vous ne voyez pas lorsqu’un « mec bien » ne vous like pas sur une application de rencontre. Son profil est tout simplement oublié.

Cette logique est la même avec les messages non lu ou non validés par ces hommes. Enfin, dans la vie de tous les jours, à moins d’avoir les bonnes grâces d’un « mec bien », vous ne le verrez pas vraiment non plus comme tel.

Quels sont les hommes qui « restent » ?

Ceux qui restent sur ces applications sont ceux qui manquent d’expérience avec les femmes, font des faux pas monumentaux et ont des difficultés à séduire.

Je me rappelle d’un troisième date avec un homme. Précédemment, son attitude oppressante m’avait déjà refroidie, mais j’avais décidé de faire preuve de patience, ce que j’ai regretté ce soir-là. Je m’étais faite belle pour ce troisième rendez-vous au bord de l’eau un vendredi soir et me savais séduisante. Pourtant, son attitude à l’arrivée a tout de suite été indifférence. Nous avons ensuite marché jusqu’au restaurant. À chaque « obstacle » rencontré, il me passait devant, à la limite de me bousculer, ou de me marcher sur les pieds.

Stressé tout au long du repas, la jambe agitée et le regard fuyant, le temps m’avait paru être interminable. Pour finir, alors qu’il avait commandé pour bien plus cher que moi, il m’avait demandé « on fait comment ? », en réponse au serveur nous demandant comment nous souhaitions payer. Je lui avais alors dit « comme tu veux », pour le pousser à prendre le lead. Il avait alors décidé de couper la poire en deux – en me disant qu’il payait cinq centimes de plus pour arrondir – grand prince ! Après avoir réglé, il m’avait alors demandé s’il aurait dû m’inviter.

Il n’y a pas ici de bonne ou de mauvaise réponse, simplement un manque évident de confiance en soi et de savoir faire en matière de rendez-vous. Je lui avais alors expliqué mon ressenti à chaque étape de la soirée, exprimant que je n’aimais pas me sentir banalisée au point de me faire presque marcher sur les pieds et que le sentiment que cela me renvoyait à ce stade n’indiquait rien de bon pour la suite. Il m’avait expliqué que je lui plaisais beaucoup et le déstabilisais. Malheureusement, n’étant déjà pas très emballée au départ, ce moment désagréable avait fait complètement basculer mon impression de lui : ce n’était pas possible.

Sans que tous les hommes ne se comportent comme lui, beaucoup font preuve de maladresses telles que nous ne pouvons pas passer dessus. Et ce sont ces mêmes hommes qui sont dans une démarche de conquête vis-à-vis des femmes. Nous allons donc beaucoup les voir parce qu’ils cherchent à ce que nous les remarquions.

Ils nous abordent dans la rue, nous sollicitent sur les réseaux sociaux, se montrent insistants sur les applications de rencontre etc. À l’inverse, les « mecs biens », eux, font leur chemin en sachant qu’ils n’ont pas d’efforts à faire pour être sollicités. C’est pour cela qu’ils sortent autant du lot et que nous en croisons si peu : leur équilibre est rare à trouver et ils ne cherchent pas à se montrer.

Alors, où trouver les « mecs biens » ?

Les mecs bien, équilibrés dans leurs vies, et dans leurs têtes, avec des comportements adaptés et une bonne attitude sont souvent occupés. Comme précédemment expliqué, ils auront moins tendance à être sur les applications de rencontre par exemple, ou dans les cafés en pleine journée.

Leurs vies sont bien remplies et, de par l’abondance dont ils bénéficient, ils ont moins tendance à aller vers les femmes par eux-mêmes. Leur séduction est donc différente de celle adoptée par les hommes en position de demande. Au lieu de dépenser beaucoup d’énergie à se créer des opportunités de rencontre, ils laissent les femmes venir à eux, et ils décident s’ils sont intéressés ou non.

Aussi, votre plus grande chance de rencontrer des mecs bien réside davantage dans votre quotidien que sur les applications de rencontre. Elles sont un moyen rapide et efficace de rencontrer des hommes, certes. Cependant, la proportion de mecs bien est si faible que cela peut vous donner l’impression de perdre votre temps et de chercher dans le vide. Evidemment, il y a des mecs bien sur les applications – simplement ce n’est pas ceux eu vous verrez en premier. Les trouver, les rencontrer, leur taper dans l’oeil requiert une autre forme de séduction que pour les autres hommes.

Dans la vie de tous les jours, pour favoriser vos chances de croiser le chemin de mecs biens, je vous encourage à faire des activités très ciblées que vous aimez. Ce n’est pas à la salle de sport entre le banc des pecs et la cage de squat que ces rencontres ont lieu. Au contraire, c’est probablement le meilleur lieu pour se faire accoster par un homme qui a l’habitude de faire cela à tout bout de champ.

Un exemple tout bête est celui d’une amie qui travaille dans un grand magasin à Paris. Chaque jour au rayon beauté masculine elle échange avec une centaine d’hommes de tous horizons qui ont le point commun de prendre soin d’eux. Cela ne fait pas nécessairement d’eux des mecs biens ni des hommes disponible, mais cela lui a permis d’aiguiser son radar. En discutant avec certains d’entre eux elle s’est rendu compte qu’elle ne les croisait pas dans son quotidien, hormis bien sûr sur son lieu de travail.

Il faut donc prendre du recul et faire un brin de sociologie, en commençant par étudier les hommes de votre entourage qui en valent la peine.

Si vous souhaitez aller plus loin et découvrir comment rencontrer et séduire ces mecs biens que vous croisez sans vraiment les voir, je vous invite à découvrir la formation de Yann qui y est dédiée.

11Commentaires

  • Larquey
    18 avril 2022

    Bonjour Yann.
    Merci infiniment pour tous vos conseils et vidéo,
    Vous êtes génial,
    😊
    Murielle

  • Myriam
    18 avril 2022

    Bonjour à toute la team , je suis vraiment d’accord avec cet article et il me parle , j’ai eu cette occasion en or de « tomber » sur un Homme avec un grand H mais pas du tout sur un site de rencontre et encore moins dans un démarchage de pseudo drague tant et si bien qu’au début j’étais persuadée d’écrire à une femme , je venais de contacter une page d’exposition photographique dans le but de proposer mon modeste travail , et de fil en aiguille nous avons lié connaissance , sans aucun doute c’était une fantastique personne mais , à l’époque je n’étais pas prête à chambouler ma vie et depuis je regrette , j’e n’ai jamais réussi à retrouver ces fameuses qualités, j’ai bien essayé de renouer contact mais « on arrose pas une plante morte » !!!

  • Mimi75
    18 avril 2022

    Bonjour, j’ai récemment acheté la formation de Yann sur où trouver un mec bien et j’en suis ravie ! Yann donne des conseils simples mais plein de bon sens. J’ai trouvé ses réflexions très pertinentes et très justes. Je recommande !

  • Christelle
    18 avril 2022

    Merci Élodie ( et Yann !) pour cet article . Je ne sais pas si c’était l’effet voulu mais ça m’a juste déprimé un peu plus 😂. Ce que tu décris est très vrai . Mais comme ces « mecs biens » sont rares, comment dès lors ne pas commettre les erreurs très fréquentes dont Yann a maintes fois parlé : s’emballer trop vite en pensant avoir trouvé la « perle rare » ou se focaliser sur une seule rencontre qui semble prometteuse ? Aussi, tu indiques que « ces mecs biens » ont peut les trouver dans des activités ciblées ou dans un rayon, bref dans la vraie vie . Je te crois évidemment ( et c’est l’idéal !), seulement, seules celles qui habitent dans des villes animées ou qui ont le temps de s’adonner à différentes activités ( et autre que la salle de sport ! ) augmenteront leurs chances . Pour d’autres, cela reste toujours un peu mission impossible ( je dis « un peu », soyez optimiste !). Les conseils donnés par Yann et son équipe aident beaucoup mais j’ai de plus en plus l’impression qu’il faut aussi compter sur notre chance , faire preuve de persévérance et continuer à développer notre capacité à rayonner ;-).

  • Camille
    18 avril 2022

    Hello Elodie et Yann !
    Merci pour cet article qui conforte ma vision des choses 🙂
    Pour répondre à Christelle je pense que tes derniers mots sont la clé « notre capacité à rayonner » qui passe par prendre soin de soi (à la hauteur qui nous convient), s’occuper de se faire plaisir, croire en soi et avoir confiance en son potentiel. Un homme qui est comme ça, recherchera ça aussi. Alors miser sur soi et sur les personnes que l’on attire est une des clés des rencontres.

  • Elsa Sunniva
    18 avril 2022

    Pour les étudiantes c’est plus facile! Les bibliothèques sont une bonne occasion de changer de fac (autre orientation ou ville), voire à l’étranger.

  • LILI
    18 avril 2022

    Cela vient évidemment confirmer ce que je pensais déjà.
    MERCI

  • Stephanie
    18 avril 2022

    Ça me semble assez juste…. Les rares fois où je me suis inscrite sur un site de rencontres, j’ai eu la nausée des sollicitations reçues en 24 heures et pas du tout eu envie d’y donner suite. Je préfère me cultiver et faire des choses qui me plaisent, en restant ouverte aux rencontres, de toutes nature. Bon, je suis toujours célibataire, mais je n’ai eu que des histoires passionnées ou très évidentes, et je crois que je préfère rester seule et bien, qu’accompagnée mais sans que le cœur y soit. Cet article me déculpabilise ! Merci.

  • saida
    18 avril 2022

    Merci Élodie et Yann pour l’article et le guide!

  • Zelie
    19 avril 2022

    Si on s’en tient à ce que vous dites, on ne peut trouver des mecs bien qu’en faisant des activités et des sorties spécifiques. Ceci est valable aussi pour le sexe opposé donc finalement peu de chance de se croiser.
    😁🤣🤣🤣

  • lazebree
    28 mai 2022

    Merci pour cet article. De mon côté je ne suis pas « en chasse » mais j´aime regarder vos vidéos. Pour moi vos remarques vont dans l´autre sens aussi. Je déteste les applis de rencontre et n´y ai jamais rencontré d´homme intéressant

Laisser un commentaire

Notre site utilise les cookies pour vous permettre la meilleure expérience possible. Pour pouvoir naviguer sur hommeexplique.fr vous devez consentir à notre politique d'utilisation des cookies.
Pas de problème :)
Pas d'accord