Vous choisissez inconsciemment votre partenaire en l’embrassant

Le baiser existe chez l’être humain mais aussi chez les animaux depuis des millénaires et aujourd’hui, 90% des être humains s’embrassent. Dès notre plus jeune âge, le contact labial est assimilé au plaisir lors du repas et les premiers baisers sont reçus par l’enfant de ses parents comme signe d’affection. Une théorie suppose que le baiser viendrait de l’époque où les mères pré-mâchaient la nourriture dans leurs bouches avant de la transmettre par à leur enfant. De ce « bouche à bouche » serait né le fait de s’embrasser par amour. Nous nous embrassons pour prouver notre amour, notre attachement ou notre attirance. Ainsi, il est aujourd’hui pratiqué quelles que soient les époques et les cultures comme une manière pour l’homme de se lier à l’autre.

Chacun embrasse différemment, certains mettent beaucoup de langue et aiment jouer avec alors que d’autres préféreront le contact des lèvres ! Quelles que soient vos préférences, vous savez ce qu’il se passe d’un point de vue émotionnel lorsque vous embrassez quelqu’un, mais savez-vous ce qu’il se passe d’un point de vue biologique ? Beaucoup plus que vous ne le pensez. 

Embrasser renforce votre système immunitaire 

Contrairement aux enfants qui renforcent constamment leur système immunitaire en le confrontant au monde, les adultes ne sont que rarement confrontés aux nouvelles bactéries. Les enfants mettent tout dans leur bouche et, bien que ce soit répugnant, cela renforce leur système immunitaire. Lorsque l’on embrasse une personne, c’est 80 millions de bactéries transférées dans un baiser de 10 secondes ! Ainsi, embrasser contribue à renforcer notre système immunitaire. 

Lorsque l’on embrasse une personne, nous échangeons donc de la salive et, avec elle, des bactéries mais aussi, de l’ADN. Des études ont ainsi montré qu’il est possible de reconstituer le profil complet d’un homme au moins jusqu’à une heure après que celui-ci ait embrassé une femme pendant 2 minutes !

Votre partenaire tente de vous réchauffer… sans le savoir !

La salive des hommes contient de la testostérone. Ainsi, vous en recevez lorsque vous embrassez monsieur ! Il faut savoir que la testostérone est une hormone sexuelle incitant… au sexe. Ainsi, les scientifiques avancent qu’en vous embrassant et en vous transmettant sa testostérone, votre partenaire se donne les moyens (inconsciemment) de vous donner envie de passer à l’étape suivante. 

Vous choisissez votre partenaire par son ADN

Notre salive contient l’essence de ce que nous sommes. D’après le docteur Candice Smith, experte du sexe et éducatrice, lorsque nous embrassons quelqu’un, nous partageons un petit peu de notre écosystème. Nous partageons ainsi des informations génétiques que notre corps traite de manière inconsciente. Ainsi, nous apprenons plus l’un sur l’autre en un instant sans en avoir conscience que nous ne le ferions consciemment en posant des questions. Lorsque l’on décide de poursuivre une relation avec une personne que nous avons embrassée, d’après le Dr Smith, nous le faisons non seulement d’un point de vue émotionnel mais aussi d’un point de vue ADN : nous acceptons la personne avec chaque fibre de notre ADN.

Certains germes sont incompatibles

Il est possible de ne pas apprécier embrasser quelqu’un parce que vos germes ne sont simplement pas compatibles.

Vote corps fait la sélection même si vous vous entendez bien ! Il y a quelques mois, suite à un date que j’ai vraiment apprécié, nous échangeons un baiser. J’ai tout de suite su que ce ne serait pas possible. Tout d’un coup ça ne marchait plus du tout. Au-delà du fait que je n’ai pas particulièrement aimé l’approche, c’était physique. Soudainement, il me faisait l’effet inverse d’un aiment, tout mon corps me disait qu’on était incompatibles malgré l’entente ! Le Dr Smith stipule ainsi qu’embrasser quelqu’un (avec la langue) revient à lui faire passer un test décisif bactérien : le microbiome de note corps peut tout de suite dire si nos germes sont compatibles. Si ce n’est pas le cas, la personne sera immédiatement rejeté pour le poste de partenaire potentiel. Bien sûr nous avons pas accès à cette information, tout ce que nous pouvons dire c’est « j’en veux plus » ou « je n’en veux plus… du tout ».

Notre cerveau participe à l’expérience du baiser

Pendant que vous échangez un baiser, pour vous permettre de vivre pleinement le moment, votre cerveau s’organise. En effet, pendant un baiser important pour vous, votre cerveau augmente l’espace dédié aux sensation procurées par vos lèvres. Il concentre donc une partie disproportionnée à leurs récepteurs par rapport à ceux d’autres parties plus grandes de votre corps. Pendant un baiser, la sensibilité au niveau des lèvres peut même nous donner l’impression d’être naturellement « high ».

Réveillez vos hormones du bonheur !

Si nous nous sentons «  high » pendant un baiser, c’est grâce à un combo d’hormones. Ce cocktail est composé de trois hormones naturelles que sont l’ocytocine, la dopamine et la serotonine. Ces trois hormones font partie des hormones du bonheur, c’est-à-dire qu’elles touchent la partie ”plaisir” de votre cerveau. Ainsi, la dopamine produite lors d’un baiser et la même hormones provoquée par les drogues – c’est ce qui explique notre attitude euphorique et addictive. L’ocytocine, aussi connue comme « l’hormone de l’amour » est produite lors des contacts physiques, les câlins mais aussi le sexe. Ainsi, un sentiment d’attachement est ressenti sur le moment du baiser.  Enfin, la sérotonine est la plus globale des hormones et c’est elle qui assure le bien-être et la satisfaction ! De quoi donner envie de poursuivre le baiser !

D’ailleurs les hormones su-citées sont indispensables à toute personne souhaitant prendre soin de sa santé mentale. Ainsi, embrasser contribue à prendre soin de vous d’un point de vue psychologique en libérant les hormones du bonheur. Elles diminuent le stress et vous permettent d’être plus à même de vous occuper de vous.

CREDIT PHOTO: Cassie Lopez

1 Comment

  • Estelle
    20 février 2020

    Cet article est génial ! Depuis peu je réfléchissais au fait qu’il y avait peut-être un échange chimique, ou au niveau des phéromones, en tout cas une forme d’intuition qui nous incitait à nous lier à un partenaire plus qu’à un autre en fonction d’une compatibilité que l’on détecterait inconsciemment ! Maintenant je comprends beaucoup mieux, et je saurais quelle petite voix me parle 😂😍 Merci beaucoup 🙏

Laisser un commentaire