16 phrases à ne pas dire à son mec

16 phrases à ne pas dire à son mec

Nous avons parfois tendance à dire des choses dont nous ne réalisons pas l’impact chez les hommes. Cette petite liste a pour but de vous aider non seulement à les identifier mais aussi à mieux comprendre pourquoi, de leur point de vue, il vaut mieux éviter !

« Tu es tellement mieux que mon ex »

Si vous dites ceci, vous essayez certainement de faire un compliment à l’homme auquel vous vous adressez. Malheureusement, deux choses ne vont pas. La première : vous le comparez. Personne n’aime être comparé ! La seconde : vous parlez de votre ex ! Même si vous cherchez à valoriser votre conjoint, mettre votre ex sur le tapi le place au centre de la conversation et en fait le sujet principal. Quel que soit le compliment , évitez la comparaison et évitez de parler de votre ex ! Il est probable que de votre côté, vous aimeriez en savoir plus sur les ex de votre compagnon mais les hommes peuvent ne pas avoir le même point de vue.

« Si tu m’aimais vraiment tu le ferais… »

En plus d’être assez enfantine, cette phrase relève clairement du chantage affectif. En plus d’être agaçant pour la personne en face, cela montre que vous manquez d’arguments concrets.

« Tu n’as qu’à aller chez ta mère si tu n’es pas content »

Là aussi, deux choses ne vont pas dans la phrase. La première : vous le mettez au défi en sachant que nous n’apprécieriez pas qu’il vous prenne au pied de la lettre. La deuxième chose qui ne va pas, c’est que vous parlez de sa mère ! De manière générale, laissez sa famille en dehors de toute critique et de tout commentaire négatif.

« Demande à Julie, je suis sûre qu’elle saura te satisfaire ! »

Ce petit pique de jalousie incluant une de ses amies dont vous n’appréciez visiblement pas la proximité n’est pas le bienvenu. Plutôt que de lancer une vraie conversation, vous être clairement dans la provocation. Cet article sur la jalousie devrait vous aider !

« Il faut qu’on parle »

Souvent, lorsque l’on emploie cette phrase, c’est que l’on cherche à exprimer à l’autre que ça ne va pas sans pour autant dévoiler ce que nous avons à dire. Le problème est que cette phrase a surtout tendance à stresser l’autre et à l’inciter à se poser un tas de question en plus de l’agacer s’il ne voit pas de quoi il peut s’agir. Préférez être directe sur ce qui vous dérange !

« Pourquoi tu n’es pas comme… ? »

Encore une fois, personne n’apprécie d’être comparé. En disant cela, vous espérez certainement que votre compagnon change en s’inspirant de la personne que vous citez. Malheureusement, vous risquez surtout de le vexer et de ne de pas obtenir le résultat escompté. A la place, utilisez plutôt la méthode proposée par Yann ici !

« Tu es gentil 🙂 »

« Trouvez-vous un mec gentil » – oui, mais pas que ça ! Bien sûr, votre mec ou celui qui vous plait est gentil mais si c’est la première chose que vous trouvez à dire de lui, ce n’est pas ce qu’il y a de plus valorisant ! Au contraire, vous risquez bien de le vexer. Cela ne devrait pas être le cas, mais dans l’inconscient collectif cette phrase est plutôt réservée aux hommes avec qui on souhaite que les choses n’aillent pas plus loin: « merci mais non merci ».

« Ah ! Je suis plus grande que toi en fait »

Dans certaines configurations, l’homme est plus petit, c’est flagrant et il n’y a pas à discuter. En revanche, dans certains cas, cela se joue sur quelques centimètres et il est possible que celui avec qui vous êtes cultive dans sa tête la conviction d’être plus grand que vous. Cela peut vous paraître anodin et ne pas vous déranger du tout ! Simplement, évitez de le souligner car cela n’a pas d’intérêt.

« Je ne veux plus voir ton pote … , il me saoule »

De la même manière que vous ne devriez pas vous mettre entre votre conjoint et sa famille, évitez au maximum de critiquer ses amis ! Même si vous pensez le faire pour son bien, vous risquez de vous heurter à un mur !

« Ça se trouve, les femmes, c’est pas pour toi… »

Certaines situations peuvent vous pousser à douter de la sexualité de la personne que vous voyez. Pour autant, n’allez pas jusqu’à lui suspecter une homosexualité refoulée et encore moins, jusqu’à le lui dire ! S’il a des pannes au lit et qu’il n’est pas très demandeur, cherchez le problème ailleurs.

« Tu as eu combien d’aventures ? »

Les hommes se sentent coincés devant cette question et il y a des chances pour qu’ils diminuent le chiffre..! De plus, vous risqueriez de ne pas apprécier la réponse.

« Il n’y a que les ados pour jouer autant aux jeux vidéo »

Toute remarque portant un jugement sur sa manière de passer son temps risque d’être mal reçue ! De la même manière que vous n’aimeriez pas être critiquée sur vos choix d’activité, votre compagnon risque de se sentir infantilisé si vous le faites.

« Est-ce que tu me trouves grosse ? »

A travers cette question, vous cherchez probablement à être rassurée sur votre taille. Votre compagnon se trouve alors dans une situation délicate : vous dire ce qu’il pense vraiment, au risque de vous vexer ou vous mentir. Evitez ainsi toute question à laquelle il aura du mal à répondre et dont la réponse risque de ne pas vous satisfaire !

« C’est pas grave, je vais aller voir ailleurs »

Lors d’une dispute, vous pouvez avoir envie de provoquer sa jalousie avec ce type de phrase. Le but est de blesser, pas de résoudre un problème. Cela montre aussi qu’à vos yeux la relation peut être facilement défaite et a si peu de valeur que vous pourriez l’anéantir suite à une dispute.

« C’est pas comme ça qu’on fait, je vais te montrer »

Si votre compagnon ne s’investit pas assez fans les tâches ménagères, vous devriez éviter ce genre de phrase ! Plutôt que de l’encourager, vous risquez de le pousser à se dire « puisque je le fais mal, tu n’as qu’à le faire toi-même ! »

« Je t’aime » (si c’est la première fois que vous couchez avec lui)

Sous le coup de l’émotion, après un premier rapport que vous avez probablement attendu, vous pouvez laisser échapper ces mots. Tout comme cela pourrait vous faire peur dans l’autre sens, vous vous exposez à ce que votre partenaire vous voit comme une dépendante affective, aux prises de ses émotions et potentiellement, un peu trop emballée alors que vous n’en êtes qu’au début. Prenez plutôt le temps d’apprécier que tout se fasse pas à pas.

Laisser un commentaire