Comment aimer vos complexes…

Comment aimer vos complexes…

Certaines images de femmes dans les médias et sur les réseaux sociaux peuvent nous donner le sentiment que tout le monde est parfait… sauf nous !

Pourtant, sur nos écrans, comme dans la vie réelle, la réalité est toute autre. Chacun ne montre que ce qu’il souhaite laisser voir. Dans la majorité des cas, les personnes ne montreront toujours que la meilleure facette édulcorée de leurs vies – et bien souvent, nous aussi, nous faisons de même !

Cela ne veut en aucun cas dire que toutes ces personnes sont à l’aise avec elles-mêmes. Vous pensez peut-être qu’elles n’ont aucun défaut, mais soyez sure qu’elles ont elles aussi eu, à minima à un moment-donné, à confronter leurs petits ou gros complexes. Qu’ils soient réels ou imaginaires, l’important reste le rapport que nous entretenons avec eux. Nous avons toutes des choses avec lesquelles nous sommes plus ou moins à l’aise sur nous. Le rapport à soi-même est particulièrement ébranlé lorsque le corps change et que les complexes évoluent avec lui, que ce soit avec le temps ou par des circonstances particulières. Voici de quoi vous aider à aimer vos complexes !

Tout n’est qu’une question de perception 

Adolescente, certaines parties de mon visage ne me semblaient pas correspondre aux standards de beauté auxquels j’aspirais.

Je souhaitais les changer, je regardais de temps en temps si la chirurgie me permettrait de correspondre davantage au modèle que j’avais à l’esprit. J’avais parlé de cette idée à mon compagnon de l’époque qui m’avait simplement dit « si tu changes quoi que ce soit, je te quitte ! Tu es parfaite telle que tu es, tout est harmonieux chez toi ! ». Il était outré et sa réaction m’avait fait rire. Au-delà de ses mots, je le voyais dans ces yeux. Il aimait sincèrement et trouvait vraiment belles les petites choses que moi, j’aurais aimé changer.

Certaines personnes adoreront ce que vous détestez chez vous et y trouveront tout votre charme, qu’elles aient de l’amour pour vous ou non ! Tous les goûts sont dans la nature ! De plus, la grande majorité des personnes ne remarquera jamais ce sur quoi vous vous focalisez. Le fait est que nous sommes tous bien trop occupés à nous soucier de ce que les autres pensent de nous-mêmes, pour penser à eux ! De plus, nous avons la fâcheuse tendance à être bien plus indulgentes envers les autres qu’envers nous-mêmes.

Cherchez de l’inspiration !

Voir ses complexes acceptés, aimés ou même simplement invisibles aux yeux des autres est une chose, mais le plus important reste que VOUS appreniez à ne plus les voir comme des freins. Les réseaux sociaux sont des outils à utiliser pour vous inspirer.

De nombreuses personnes, notamment des femmes, partagent leurs histoires en ligne et pourraient vous aider à accepter, voire même, à aimer vos défauts. Inspirez-vous de ces femmes qui portent haut et fort ces caractéristiques qui étaient à l’origine des complexes. Problèmes de peau (acné, eczéma, vitiligo etc.), problèmes de poids, complexes liés à la forme du corps, à la maladie, à des accidents de la vie, à la pilosité, aux cicatrices, la liste est infinie ET représentée en ligne ! Pour vous donner quelques pistes, je vous invite à jeter un oeil aux comptes de Dana Emercer, Céleste Barder, Winnie Harlow ou encore Joanna Kenny pour n’en citer que quelques unes !

Aussi, regardez autour de vous, et n’hésitez pas à aborder le sujet des complexes avec délicatesse. Vous seriez surprises des trésors de confidence que vous pourriez avoir en osant dévoiler un peu de votre vulnérabilité. Pour vous donner un exemple, une de mes amies proches souffre de psoriasis sur le visage. Elle a des plaques rouges sur le front et les joues qui s’intensifient à l’effort depuis de nombreuses années. Plus jeune, cela la complexait énormément, d’autant que beaucoup manquaient de tact en lui demandant ce qu’étaient ces plaques rouges ! Cela ne faisait qu’intensifier les symptômes, en plus de la renvoyer systématiquement à ce qu’elle essayait d’oublier.

Pour autant, en ce qui me concerne, je ne vois pas ces plaques rouges. Je la vois ELLE ! Parce que je l’aime oui, mais aussi parce qu’elle a développé une personnalité tellement riche qu’elle ne laisse la possibilité à personne de voir autre chose ! Elle rayonne par ce qu’elle est, tout simplement. Chaque jour, elle dépasse toute circonstance qui pourrait l’empêcher de réaliser ses rêves. Avoir des plaques rouge que le visage ne l’a jamais empêchée de sortir avec les hommes qui lui plaisaient et d’obtenir dans la vie ce qu’elle voulait. Bien sûr, elle a appris à travailler avec elle-même et réalise en marge un réel travail de « cohabitation » avec « elle », le nom qu’elle a donné à sa maladie. Elle apprend à l’écouter, à vivre avec « elle » sa vie de danseuse épanouie !

Votre confiance en vous va bien au-delà

Les complexes peuvent avoir un impact plus ou moins important sur votre vie. Ils peuvent aller du choix des vêtements, des positions sur les photos (voire même du refus d’être sur les-dites photos) au fait de ne pas souhaiter montrer certaines parties de son corps, y compris l’été à la plage ou à la piscine ou même au refus de participer à certains événements ou à certaines activités !

Sur le moment, ces mécanismes de défense et de protection font sens. Vous savez que vous serez mal à l’aise en maillot de bain, ou que vous ne supporterez pas de voir les photos. Pour autant, pour m’aider dans ce type de situation, je me pose une question : à 90 ans, qu’est-ce que je regretterai le plus ? D’avoir été mal à l’aise mais d’avoir appris petit à petit à dépasser ma gène ? Ou d’être toujours restée dans ce qui me faisait peur ? La réponse est souvent claire.

A mesure que vous dépasserez ces petits freins, vous prendrez davantage confiance en vous et verrez qu’ils ne peuvent absolument pas vous empêcher de vivre votre vie. Ils font partie de vous mais ne sont qu’une partie infime de tout ce que vous êtes ! Quel que soit votre rapport à vos complexes, ne les laissez pas dicter le degré d’estime et de confiance que vous avez en vous.

Avec le recul, les choses qui me gênaient lorsque j’étais jeune sont aujourd’hui des choses que j’aime chez moi ! Je ne cherche plus à les cacher et je ne souhaiterais pas les changer, même si on m’en donnait la possibilité !

Séduire un homme avec ses complexes

Vos complexes sont vos complexes, ils ne concernent que vous.

Quand il s’agit de séduire un homme vous ne devriez jamais les invoquer, ils ne peuvent en aucun cas vous aider. A partir du moment où vous plaisez à un homme, vous lui plaisez, POINT. C’est une chose silencieuse qui est établie dès le départ. Beaucoup de femmes après plusieurs mois de fréquentation continuent à s’inquiéter de complexes qui, pour lui, font au contraire partie de vous et votre beauté.

C’est mettre son énergie au mauvais endroit car c’est avant tout votre attitude et votre personnalité qui vont le magnétiser. Evoquer ses complexes, demander à être rassurée sont des mécanismes qui peuvent le mener à vous considérer comme acquise (regarde cette super formation pour mieux comprendre).

Faites-en votre force et votre atout charme

Apprendre à accepter ses complexes est un long chemin. Certains complexes sont les témoins de votre histoire de vie, de votre patrimoine génétique etc. Ils peuvent aussi faire l’objet de notre frustration face à un besoin de contrôle.

Plutôt que de vous focaliser sur eux négativement, ramenez votre attention à vous et à ce que vous êtes. Avoir des complexes importants qui pourraient vous empêcher d’avancer peut aussi être le leitmotiv idéal pour vous pousser à aller au-delà de vos circonstances. Plutôt que de faire de vos complexes la raison pour laquelle vous ne ferez pas telle ou telle chose, travaillez à vous convaincre que vous ne laisserez rien, ni vos complexes, ni vos peurs, vous empêcher de vivre la vie que vous voulez !

Vos complexes font votre singularité, mais aussi, bien souvent, votre charme. S’ils n’engagent pas votre santé, ou que vous ne pouvez pas les changer sans un gros engagement, appropriez-vous les ! Pensez à toutes ces choses que vous pouvez faire avec ce que vous êtes, et faites-les. Vous êtes unique, tout comme ce qui vous caractérise, et c’est une chance !

 

 

 

1 Comment

  • laeti
    28 juin 2021

    jai eu énormément de complexes toute ma vie mais il a fallu que jarrive a la 40aine pour enfin m’accepter comme je suis ,merci pour cet article !

Laisser un commentaire

Notre site utilise les cookies pour vous permettre la meilleure expérience possible. Pour pouvoir naviguer sur hommeexplique.fr vous devez consentir à notre politique d'utilisation des cookies.
Pas de problème :)
Pas d'accord