Ne craignez pas la rupture et ses bienfaits

Ne craignez pas la rupture et ses bienfaits

Lorsque quelqu’un nous annonce la fin de sa relation, nous réagissons avec compassion et tristesse. Il est acquis que les ruptures sont tristes ! Elles sont synonymes d’échec, de peine de coeur et donc chez les autres mais parfois aussi pour nous-mêmes. Nous ne sommes pas tous égaux face aux ruptures et certaines personnes mettent beaucoup plus de temps que d’autres à s’en remettre. Pourtant, la rupture peut aussi être source de bonheur et apporte son lot de bienfaits !

La rupture est un renouveau

Aucune rupture n’arrive par hasard et toutes ne sont pas bien vécues. Certaines personnes prendront le temps de veiller à ce que cela se passe en douceur quand d’autres partiront sitôt leurs sentiments envolés. Parfois, la rupture se fait d’un commun accord, même si l’un des deux est plus d’accord que l’autre… Quoi qu’il en soit, c’est qu’il y a un dysfonctionnement dans le couple. Vous pouvez penser que le problème aurait pu être réglé si votre compagnon est parti et rester bloquées sur cette idée, ou vous pouvez le voir comme une opportunité de vous recréer ! Bien sûr, lorsque l’on est en couple, une partie de nous s’associe à l’autre. Il y a vous, lui, et le vous « ensemble ». Terminer la relation, c’est dire au revoir à ce « vous » que vous aviez créé, mais c’est aussi  récupérer de l’espace pour vous-mêmes!

L’opportunité de faire le point sur vous

Il arrive qu’à y regarder de trop près, on ne voit rien. C’est souvent ce qu’il se passe avec les relations. Tant qu’on est dedans, on ne voit pas tout ce qui ne va pas et il faut en sortir pour le réaliser. C’est particulièrement vrai pour les relations toxiques. Nous sommes tellement investis, habitués, habités par la relation que nous ne voyons pas qu’elle nous fait du mal ! La rupture est donc la meilleure chose qui puisse arriver ! Non seulement cela vous libère, mais aussi, c’est le moment idéal pour prendre du recul. Une fois seule, vous pouvez regarder ce qui n’allait pas dans votre relation et en tirer des leçons. L’idée n’est pas d’aller d’une relation à une autre pour combler : vous risqueriez de tomber dans les mêmes travers. Au contraire, l’objectif est de profiter de la rupture pour faire le point sur vous-mêmes. Laissez aussi le temps faire son travail pour vous amener de vrais éléments de réponse. Essayez de comprendre ce qui n’allait pas dans votre relation passée pour vous éviter de retomber dans les mêmes travers et faites le point sur ce que vous voulez vraiment.

Notre époque est différente de celle des générations passées

Nous avons tous grandis avec cette idée de « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ». Beaucoup souhaitent reproduire les schémas de leurs parents. L’idéal reste encore de rencontrer son partenaire et de faire sa vie avec lui. Peu importe notre âge, le rêve du prince charmant reste ancrée en nous ! C’est une des raisons pour lesquelles les séparations sont si mal perçues. Elles sont vécues comme un échec total ! Pourtant, les chiffres concernant les divorces et les séparations aujourd’hui ne mentent pas. Notre génération n’est plus celle de nos parents et grands-parents. Les séparations sont monnaie courante. Il n’est pas question de dire que c’est systématiquement une bonne chose ! Mais notre époque est différente. Nous sommes en mouvement constant, tout va beaucoup plus vite. Le fait de pouvoir se séparer est une chance ! Si nous restons avec une personne, il faut que ce soit uniquement par envie et non, contrairement parfois aux générations passées, par réponse aux attentes de la société.

Il y a plusieurs générations les vies amoureuses suivaient un tracé très différent. Le couple était un moyen d’émancipation permettant de quitter le foyer, il faisait immédiatement l’objet d’un mariage et d’un premier enfant. La vie était plus courte car plus difficile pour bon nombre de personnes. Aujourd’hui, rencontrer une personne à 20 ans et passer sa vie avec cette personne ne signifierait pas du tout la même chose car nos vies se sont grandement allongées. L’espérance de vie a bondi de 20 ans entre 1950 et 2010, vingt ans, c’est le temps nécessaire pour fonder un foyer et voir partir un enfant! 

Nous n’avons pas tous les mêmes priorités de vie

Certains diront que, contrairement à nous, nos ainés savaient réparer ce qui était cassé et  donner au couple le nombre de chances nécessaires pour le faire tenir. Ce n’est pas toujours vrai ! Cela dépend surtout des priorités de chacun. Certaines personnes placent le couple au coeur de leur vie, avant leur vie professionnelle, avant leurs passions et activités. Ces personnes, tournées vers leur couple, auront plus tendance à tout sacrifier pour le maintenir intact. Il arrive que, ne voulant absolument pas finir seules, elles préfèrent rester dans une union dysfonctionnelle plutôt que de prendre le risque de se retrouver seules. En revanche, de nombreuses personnes recherchent un équilibre dans leurs différentes vies. Elles ne laisseront donc pas leurs problèmes de couple prendre le pas sur le reste et seront peut-être moins patientes. Aussi, nous vivons aujourd’hui de nombreuses vies en une : reconversions professionnelles, changements d’environnement, développement personnel, éveil spirituel etc. Nous évoluons avec ces changements et une union équilibrée un jour peut ne plus l’être lorsque les deux évoluent différemment demain.

Rompre, est l’opportunité de trouver quelqu’un de mieux pour soi !

La rupture a quelque chose de sain : se laisser partir pour se donner une chance d’être plus heureux. Nous sommes maîtres de nos vies et personne d’autre que nous peut nous rendre heureux. Certaines relations sont belles un temps, mais comme certaines amitiés, elles ont une durée de vie, et ce n’est pas grave ! Au contraire, il vaut mieux le reconnaître et se libérer plutôt que s’acharner et être malheureux ! Il y a tellement de personnes à rencontrer. Cela ne semble pas évident tout de suite, mais d’autres personnes seront prêtes à construire quelque chose de bien, de mieux ! Cela vaut la peine de reconnaître quand une histoire touche à sa fin. C’est le meilleur moyen de permettre à la suivante de naître !

1 Comment

  • Chiche
    6 avril 2020

    Alors je recommence ici, l’homme que je fréquentait depuis deux mois a préféré arrêter car pas de papillons dans son ventre. Est il possible que ça vienne après ? Pourtant la connexion était très forte

Laisser un commentaire