Votre bagage émotionnel vous empêche d’avancer

Votre bagage émotionnel vous empêche d’avancer

Avez-vous conscience du bagage émotionnel que vous portez chaque jour ? Chacun de nous porte un bagage qui l’accompagne dans tout ce que nous faisons. Les bagages varient cependant de poids et bien sûr de contenu. Certaines personnes s’appliquent à trier ce qu’il contient pour l’alléger autant que possible quand d’autres accumulent beaucoup pendant des années, parfois sans s’en apercevoir.

Ce concept de bagage est intéressant parce qu’avec lui vient l’importance de le vider pour avancer au mieux. Ce que vous avez vécu, vos relation, votre rapport aux autres, vos peurs et insécurités se trouvent dans ce bagage émotionnel. Il est donc particulièrement chargé notamment lorsque vous êtes dans une relation difficile et lorsque vous sortez d’une relation à laquelle vous avez donné beaucoup d’énergie. Lorsque vous n’arrivez plus à avancer dans vos relation mais aussi dans la vie en général, il est possible que votre bagage émotionnel en soit la cause.

Le temps n’efface malheureusement pas tout

On entend souvent dire « tu verras, ça passera avec le temps », ou encore « bientôt ce sera loin derrière toi », pourtant certaines expériences ne semblent jamais bien loin. Même s’il est vrai que le temps fait son travail sur beaucoup de choses, il ne les efface pas toutes. A mesure que les expériences s’accumulaient, j’ai trouvé un peu facile et simpliste de s’en remettre au temps pour tout solutionner tout seul. C’est comme si nous étions simplement censées nous asseoir et attendre que ça passe. Mais le temps seul ne suffit pas. Il permet d’apaiser certaines blessures, de les taire pendant un temps, mais seul il ne les guérit pas et nos bagages émotionnels ont tendance à s’alourdir. C’est pour cela que beaucoup portent encore leurs bagages émotionnels parfois des années après les événements.

Votre bagage émotionnel est chargé de votre passé

A mesure que nous avançons dans la vie, certaines expériences nous marquent. Notre bagage émotionnel se forme depuis notre plus tendre enfance. Au-delà même de ce que nos souvenirs nous permettent de visualiser. Toutes les relations, toutes les épreuves que vous avez traversé depuis se sont chargées de réponse émotionnelle et parfois également de blessures.

Vous est-il déjà arrivé d’avoir une réaction disproportionnée à un événement ? D’avoir l’impression que votre réaction ne venait de nulle part, mais que, dans le même temps, elle venait de loin ? La charge émotionnelle était trop importante et il vous a fallu en libérer un peu. Le fond est toujours « juste » puisque ce que vous exprimez est en accord avec ce que vous ressentez et passe de l’émotion à l’action sans être transformé par votre réflexion.

En revanche, la forme est bien souvent mauvaise et peu causer du tort à vos relations. Lorsque le bagage émotionnel que l’on porte est trop chargé, nous devenons sensibles à trop de déclencheur qu’une personne en face ne peut anticiper. Cela complique toute avancée, pour vos relations avec les autres mais aussi pour votre relation avec vous-même.

Votre culpabilité ne vous sert pas

Vous n’êtes pas responsable de toutes les expériences que vous avez vécues et des traces qu’elles vous ont laissées. Les reproches que vous vous faites ne vous mèneront nulle part. Même si vous avez le sentiment de vous aider en vous blâmant pour ce que vous avez mal fait, c’est faux, vous ne vous rendez pas service. C’est naturel de vouloir revenir sur quelque chose qui nous a déplu et d’espérer pouvoir le changer mais, là où cela devient problématique, c’est quand on le fait trop longtemps, trop souvent, ou même que l’on se cache derrière pour justifier des actions.

Le bagages émotionnel devient alors une sorte de bouclier « j’ai été blessée par le passé, je ne me ferai plus avoir, je me tiens aux aguets du moindre signe et suis prête à intervenir ». Cet état de veille constante est épuisante. Vouloir à tout prix vous assurer de ne pas reproduire ce que vous avez vécu est normal mais, pour le faire sainement, vous devez commencer par faire la paix avec votre passé. Libérez-vous de votre culpabilité, elle ne vous aide pas à avancer. Au contraire ! Le passé n’est plus et n’existe plus que dans vos souvenirs. Vous retourner constamment sur lui ou ajouter à vos blessures de la culpabilité ne vous aidera pas à aller où vous le souhaitez.

Vous avez le pouvoir de vous réinventer

Le temps seul ne suffit pas à guérir les blessures mais vous pouvez l’utiliser comme votre meilleur allier ! Le temps vous permet d’avoir le recul nécessaire et de pouvoir, idéalement, tirer des leçons  des expériences vécues pour avancer. Plutôt que de vous blâmer, prenez la responsabilité des choix que vous faites maintenant pour alléger votre bagage émotionnel. Engagez-vous dans un travail personnel pour libérer votre charge émotionnelle.

Soyez indulgente envers vous-même en reprenant une à une les étapes marquantes de votre vie. Faites le tri dans ce que vous avez vécu, dans ce qui a marqué un tournant au niveau de vos émotions et regardez avec honnêteté ce qui vous sert réellement. Allez-y pas à pas : pour alléger votre bagage émotionnel, vous aurez aussi besoin de déconstruire votre système de croyance. Nous sommes régis par les histoires que nous nous racontons. Elles sont là pour nous rassurer mais, bien souvent, elle ne nous aident pas à avancer. Acceptez de repartir de zéro et de réellement faire table rase du passé. Pas de ses leçons, mais de la rancoeur, de l’amertume, de la peine et de toutes les émotions douloureuses à porter que vous gardez. Le temps ne vous permet pas de vous réinventer, vous en avez le pouvoir pour avancer !

Laisser un commentaire