Comment vaincre votre dépendance affective

Comment vaincre votre dépendance affective

Vous avez certainement souvent entendu parler de dépendance affective. Elle touche de près ou de loin toutes les sphères de la vie d’une personne. Ce terme fort cache une réalité parfois très difficile à vivre pour les personnes qui en souffrent.

Lorsque l’on est dépendant affectif, la vie professionnelle, les relations amicales, familiales, mais aussi les relations amoureuses sont touchées. Ainsi, on parle beaucoup de la dépendance affective dans les relations amoureuses, parce que c’est là qu’elle se manifeste de la manière la plus visible. Elle peut être forte dès le début, ou se développer au fil du temps.

L’impact tant pour la personne qui la ressent, que pour celle qui partage sa vie est parfois très important, voire même presqu’impossible à terme. Reconnaître sa dépendance affective n’est pas toujours évident. Aussi, ce qui compte est d’accepter de faire les pas pour aller mieux. Pour développer une relation plus saine avec vous-même et les autres, il est essentiel de vaincre votre dépendance affective.

Qu’est-ce que la dépendance affective ?

La dépendance affective est une forme d’addiction à l’autre.

Qu’il s’agisse de personnes de votre famille, de votre cercle amical ou de votre compagnon. Elle naît d’un manque d’estime de soi et d’un besoin de trouver en l’autre ce qui viendra combler le vide ressenti. Ainsi, elle se manifeste par une demande importante auprès de l’autre.

Les sollicitations excessives pour des marques d’affection, d’attention, la jalousie et la possessivité sont autant de comportements symptomatiques d’une dépendance affective, qui peuvent nuire aux relations sociales. Aussi, la dépendance affective peut vous amener à être en couple, ou à souhaiter le rester, par peur d’être seule. Certaines personnes préféreront s’accrocher à une relation qui ne leur convient pas, plutôt que de risquer la solitude et le rejet. 

Contrairement à ce qu’il se passe dans une relation amoureuse saine, dans une relation dépendante, l’autre est central à la vie du dépendant affectif. Tout ne tourne qu’autour de lui, de ce qu’il peut vouloir, aimer, mais surtout, de l’affection et de l’attention que le dépendant affectif bénéficie de lui. Son estime personnelle est directement liée à la relation, ce qui l’empêche de se développer sainement. Aussi, au moindre signe pouvant être interprété négativement, la réaction peut elle aussi être très forte. La personne en dépendance affective n’est jamais paisible dans sa relation, tant l’enjeu est important. 

Identifiez l’origine de votre dépendance affective

La dépendance affective prend directement racine dans le manque d’estime personnelle que vous ressentez. Il n’est jamais évident de s’admette que l’on manque d’estime de soi. Se convaincre que les symptômes de la dépendance affective ne sont que « notre façon d’aimer » est plus confortable pour l’égo. Cependant, si vous souhaitez vous sentir en paix avec vous-même et dans vos relations, prendre conscience de votre dépendance affective, aussi légère soit-elle, est la première étape à passer.

Vous n’êtes pas responsable de vos blessures et de la manière dont vous vous êtes construite émotionnellement. En revanche, maintenant adulte, il vous appartient de faire ou non le travail pour vous libérer de ce qui vous pèse et vous empêche d’avancer sereinement. 

Dans la majorité des cas, la dépendance affective que vous ressentez à l’âge adulte vient de ce que vous avez vécu depuis que vous avez commencé à vous construire, par rapport au monde autour, dans l’enfance. Des circonstances comme l’absence du père, qu’elle ait été physique, émotionnelle ou affective, les dysfonctionnement familiaux ou encore l’intimidation scolaire, et les traumatismes peuvent être à l’origine de votre dépendance.

Ils ont malheureusement tendance à dire à l’enfant que vous étiez que « vous n’étiez pas assez » pour que l’on vous accorde de l’attention. Aussi, ces croyances peuvent avoir la peau dure et vous pousser, une fois adulte, à vous accrocher de toutes vos forces à cette affection si précieuse, que vous avez si peur de perdre.

Identifiez ce qui chez vous a déclenché ce manque affectif. Le déclencheur peut être petit : une remarque à l’école, une fausse croyance à votre égard, née de commentaires maladroits… Comme il peut être plus important : un choc émotionnel, une maladie…

Prenez du recul sur votre vie et ce qui a pu vous marquer pour regarder ces situations avec la bienveillance que vous avez, maintenant adulte. Revoyez la petite fille que vous étiez et parlez-lui pour la rassurer quant à ce qui a créé chez elle la blessure dont vous souffrez encore aujourd’hui.

Identifiez ce en quoi votre dépendance affective affecte votre relation 

La dépendance affective ne se manifeste pas chez tout le monde de la même manière. Il vous faut à présent identifier sa place dans vos relations. Voici quelques exemples, dans lesquels vous vous reconnaîtrez peut-être.

Certaines personnes sont dans l’incapacité d’être séparées de leurs moitiés, tant cela les angoisse. Elles passeront la journée à consulter leurs téléphones, à attendre un appel, un message, et à accourir dès que l’autre sera de nouveau libre pour les voir. Elles s’effaceront tant que cela contribuera à déséquilibrer la relation, qui n’en deviendra que plus difficile. 

D’autres se montreront particulièrement jalouses et possessives, dès qu’elles se sentiront en insécurité, que ce soit justifié ou non. Elles auront une tendance à traquer tout signe d’éloignement ou de baisse d’intérêt. Par exemple, une femme est venue vers moi lors d’un mariage pour me dire qu’elle avait remarqué que mon amie regardait trop son mari. Elle m’a dit savait qu’il était beau, mais qu’il était à elle et qu’ « elle n’avait rien à craindre de personne, puisqu’ils avaient un enfant ».

Le simple fait qu’elle vienne se livrer auprès de moi, cherchant davantage à se convaincre elle-même qu’il n’y avait aucun problème, et à être rassurée quant aux intentions de mon amie, montrait de fortes insécurités à l’égard de son couple. Ce besoin de se justifier auprès d’autrui et de percevoir des menaces où il n’y en a pas sont autant de symptômes de dépendance affective.

Dans certains cas, dès le début de la relation, la personne dépendante affectivement a besoin de se rassurer. Alors même que rien n’est construit, elle placera l’autre au centre de son attention, et de sa vie, en demandant trop dès le départ. Elle sera capable de beaucoup projeter, alors que rien n’aura commencé, juste pour se rassurer face au rejet et à l’abandon qu’elle craint plus que tout. Malheureusement c’est au contraire bien souvent ce comportement qui, mettant une pression inouïe sur la relation, précipitera sa fin.

Aussi, d’un point de vue interne, la personne en dépendance affective ressentira des joies et des peines intenses, par cycle. Chaque moment passant par le prisme de la dépendance affective.

De manière générale, les personnes souffrant de dépendance affective, dans leur quête de relation fusionnelle, auront tendance à créer des attachements toxiques avec leurs partenaires. 

Trouvez les ressources pour augmentez votre estime personnelle

Ce n’est qu’en traitant le coeur du problème que vous ferez disparaître les symptômes. Aussi, travailler son estime de soi est un gros morceau, mais cela est possible. Certaines de mes amies souffraient, il y a encore quelques années de cela, de dépendance affective importante. Cela les poussait à choisir des hommes avec lesquels la relation devenait rapidement fusionnelle et toxique. Et elles n’arrivaient pas à les quitter, par dépendance affective.

Aujourd’hui, grâce au travail qu’elles ont fait sur elles-mêmes, leur estime personnelle est telle qu’elles ont développé leur indépendance affective, au point de vraiment choisir ce qui est bon pour elles avant tout. Plus vous aurez de l’estime pour vous-même, moins vous vous mettrez dans une position de dépendance vis-à-vis d’autrui. En suivant ce lien, vous trouverez une formation complète qui propose de travailler sur votre estime, mais vous pouvez dores et déjà commencer par

  •  Faites le point sur ce qui vous rend fière de vous. Prenez un papier, un crayon, et notez ce qui, depuis l’enfance à maintenant, vous a rendu fière de vous, même juste un peu. À chaque fois que vous douterez de vous, reportez-vous à ces événements pour vous souvenir de ce dont vous êtes capable.
  • Tournez-vous vers vos proches bienveillants pour leur demander ce qu’ils aiment chez vous. Ils sont aux premières loges de votre vie et sauront trouver de quoi vous prouver que vous avez de la valeur telle que vous êtes.
  • Tenez un journal de bord pour identifier les moments dans lesquels vous allez bien, et ceux dans lesquels vous allez moins bien. Vous verrez les cycles se dessiner et pourrez davantage les prévenir.

Ce dernier point est à mes yeux le plus important : 

  • devenez qui vous êtes. Prenez le temps de vous découvrir pour vous-même. Testez de nouvelles choses, partez à l’aventure, développez vos passions et centres d’intérêt. Plus vous mettrez votre attention dans ce que vous aimez pour vous, moins vous l’accorderez à ce qu’il se passe à l’extérieur de vous.
Crédit photo: Yoann Boyer

1 Comment

  • Sonia
    10 août 2022

    Bonjour,

    J’ai immédiatement lu votre très intéressant article afin de savoir si je souffrais encore de dépendance affective.
    J’ai été une enfant très timide, accrochée aux jupes de ma mère, de mes tantes etc….

    Je me suis battue contre moi-même afin d’être indépendante en tout. J’ai développé des qualités, de nouveaux centres d’intérêt, je suis en permanence en activité car j’apprécie la quinqua curieuse que je suis devenue.

    Malheureusement, je suis divorcée depuis 11 ans et célibataire, ce ne sont pas les occasions qui manquent mais j’ai des valeurs, des standards auxquels je tiens comme une moule à son rocher.

    Je suis heureuse ainsi sans chercher à être en couple absolument , j’ai comblé ce vide en moi au milieu de l’affection sincère des miens.
    Merci pour votre travail et votre soutien.

    Cordialement.

    Depuis mon

Laisser un commentaire

Notre site utilise les cookies pour vous permettre la meilleure expérience possible. Pour pouvoir naviguer sur hommeexplique.fr vous devez consentir à notre politique d'utilisation des cookies.
Pas de problème :)
Pas d'accord